Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Geneviève, 95 ans, participe à son premier réveillon de Noël depuis bien longtemps

lundi 24 décembre 2018 à 15:26 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault

Noël peut parfois être source de douleur. En particulier pour celles et ceux qui souffrent d'isolement. Chaque année, les Petits frères des pauvres organisent des réveillons à leur intention. Dans l'Hérault, ils avaient lieu à Montpellier, Béziers, Sète et Frontignan.

Geneviève participe à son premier réveillon des Petits Frères des Pauvres de Montpellier
Geneviève participe à son premier réveillon des Petits Frères des Pauvres de Montpellier © Radio France - Guillaume Roulland

Montpellier, France

Selon une enquête menée récemment par l'association les Petits frères des pauvres, il y aurait près de 300.000 aînés aujourd'hui en France a être en totale rupture sociale. Chaque année, pour Noël, l'association, et surtout ses bénévoles, organisent des réveillons pour rompre leur isolement, au moins une fois par an. Dans l'Hérault, quatre réveillons étaient organisés ce lundi 24 décembre, à Montpellier, Béziers, Sète et Frontignan. Une centaine de personnes seules ont ainsi pu oublier leur solitude pendant quelques heures.

Un réveillon presque parfait

Rien ne manque à l'appel. Des musiciens, de belles tables de fêtes décorées comme il se doit, et même des cadeaux distribués à chacun des participants. En coulisse, Fabrice, le chef, met la dernière main à ce repas de Noël qu'il met encore plus de cœur à préparer que d'habitude. "C'est plus facile de travailler un jour comme çà, plus facile de travailler que les jours on l'on a pas spécialement envie de travailler" concède-t-il. Au menu, une terrine de foie gras en brioche, une épaule d'agneau confite pendant sept heures, et en dessert une bûche de Noël revisitée.

"Je n'ai jamais eu un Noël comme ça !"

Geneviève, 95 ans, vit dans l'isolement le plus total, à l'exception des visites que son fils lui rend de temps en temps. C'est la première fois qu'elle participe au réveillon des Petits frères des pauvres. "Je les remercie beaucoup. Jamais je n'ai eu un Noël comme ça ! Je n'ai personne, je suis toute seule, toujours toute seule. Je ne m'en rends plus compte. Les gens ne me parlent pas. Personne, personne, personne..."

L'espace de quelques heures, Geneviève va donc oublier sa solitude. Et pour Françoise Aubujeault, responsable de l'antenne montpelliéraine des petits frères, l'objectif est donc atteint : "Nos personnes accompagnées ont l'habitude de nous dire que les Petits frères, c'est leur famille. Quand on les voit le reste de l'année, elles sont dépressives et tristes. Mais là, tout se réveille, les papilles se régalent et elles retrouvent le plaisir d'être ensemble et de partager. On oublie tout !"

Reportage

Françoise Aubujeault, responsable des Petits Frères des Pauvres à Montpellier

A Montpellier, 60 personnes seules ont pu réveillonner grâce à l'association Les Petits Frères des Pauvres - Radio France
A Montpellier, 60 personnes seules ont pu réveillonner grâce à l'association Les Petits Frères des Pauvres © Radio France - Guillaume Roulland
Les cadeaux, prêts à être distribués à chacun des participants. - Radio France
Les cadeaux, prêts à être distribués à chacun des participants. © Radio France - Guillaume Roulland
Fabrice, le chef, met la dernière main aux bûches de Noël - Radio France
Fabrice, le chef, met la dernière main aux bûches de Noël © Radio France - Guillaume Roulland