Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

PHOTOS - 2 000 supporters des Girondins de Bordeaux crient leur colère dans le calme

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Entre 2000 et 2500 supporters des Girondins de Bordeaux se sont rassemblés sans incidents samedi devant la mairie de Bordeaux, à la veille des municipales, pour « crier leur colère » contre la direction et l'actionnaire du club et demander la démission du président Frédéric Longuépée.

Le rassemblement organisé par les Ultras Marines s'est déroulé dans le calme
Le rassemblement organisé par les Ultras Marines s'est déroulé dans le calme © Radio France - Camille Huppenoire

L'appel avait été lancé il y a 10 jours sur les réseaux sociaux par les Ultramarines sous le hashtag #Nouslesgirondins. Il a été entendu ce samedi par plus de 2000 supporters du club tous venus place Pey Berland maillots sur le dos et écharpes autour du cou.  Avec un seul mot d'ordre : la démission de Frédéric Longuépée.

Après la prise de parole de Florian Brunet, le responsable des Ultramarines et organisateur du rassemblement, plusieurs messages d'anciens joueurs du club, comme Alain Giresse, Pierre Ducasse ou Christophe Dugarry, eux aussi inquiets pour son avenir sportif et financier, ont été diffusés. Les 2 candidats à la mairie de Bordeaux Pierre Hurmic et Philippe Poutou étaient également présents.

Pierre Hurmic écoutant Florian Brunet à la tribune
Pierre Hurmic écoutant Florian Brunet à la tribune © Radio France - Camille Huppenoire

Le rassemblement s'est déroulé dans le calme, sans aucun incident. Beaucoup de familles avaient fait le déplacement. "C'est un club qui appartient au peuple de Bordeaux", a martelé à la tribune Florian Brunet, " et vous en êtes la preuve aujourd'hui!".

Le rassemblement a duré comme prévu 2 heures, sans aucun incident
Le rassemblement a duré comme prévu 2 heures, sans aucun incident © Radio France - Camille Huppenoire

Aux environs de 18 heures, après avoir hué une dernière fois le président Frédéric Longuépée et les actionnaires du club, accusés de l'avoir pillé et volé, les supporters ont entonné une série de chants en tirant des fumigènes. 

Le responsable des Ultramarines Florian Brunet estime que ce samedi "c'est une nouvelle ère qui a commencé pour les Girondins de Bordeaux." Il espère être reçu dès la semaine prochaine par le nouveau maire de Bordeaux. 

A lire aussi : Girondins de Bordeaux : "Sur la forme, ils se sont plantés sur toute la ligne"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu