Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS : 300 marcheurs et marcheuses contre les féminicides au Mans ce samedi

-
Par , France Bleu Maine

A l'appel du collectif féministe #NousToutes, 300 personnes ont défilé dans les rues du Mans ce samedi pour dénoncer les violences faites aux femmes.

300 personnes ont défilé contre les violences faites aux femmes au Mans ce samedi.
300 personnes ont défilé contre les violences faites aux femmes au Mans ce samedi. © Radio France - Manon Claverie

Le Mans, France

Un à un, le collectif féministe unitaire énonce les noms des 137 victimes de féminicides en France depuis le début de l'année. Silence sur la place de la République. Les syndicats répondent à l'appel du collectif féministe #NousToutes, qui appelait à se rassembler partout en France pour dire non aux violences faites aux femmes.

Les noms des 137 femmes tuées sous les coups de leur conjoint en France cette année sont cités, sur la place de la République au Mans.  - Radio France
Les noms des 137 femmes tuées sous les coups de leur conjoint en France cette année sont cités, sur la place de la République au Mans. © Radio France - Manon Claverie

137 silhouettes sont installées sur la place. Dessus les noms des victimes, leur âge, le lieu et les circonstances de leur mort. "On se rend compte que ce fléau touche tous les âges, toutes les régions, tous les milieux et toutes les origines", remarque Chantal Hersemeule de l'association SOS femmes accueil 72.

Direction ensuite la place Aristide Briand. Là, les manifestants déposent les 137 silhouettes devant les grilles de la préfecture

Le cortège dépose les silhouettes devant les grilles de la préfecture.  - Radio France
Le cortège dépose les silhouettes devant les grilles de la préfecture. © Radio France - Manon Claverie

Les associations féministes et syndicats présents réclament plus de moyens pour lutter contre ces violences. "Le Grenelle organisé par le gouvernement n'est qu'un effet d'annonce. Ce qu'il faut, c'est financer les associations d'aide aux victimes, proposer des formations àtous les acteurs en lien avec les femmes battues. Nous avons de grosses difficultés à reconnaître les violences en amont aujourd'hui" regrette Catherine Paris, responsable CGT.  

Les violences touchent toutes les générations.  - Radio France
Les violences touchent toutes les générations. © Radio France - Manon Claverie

Cette année le nombre de féminicides est en hausse. L'année 2019 n'est pas terminée et déjà 30 femmes de plus que l'an dernier en sont mortes. 

Les 137 silhouettes ont été déposées devant les grilles de la préfecture.  - Radio France
Les 137 silhouettes ont été déposées devant les grilles de la préfecture. © Radio France - Manon Claverie

Le pays a de quoi apprendre de ses voisins, selon Chantal Hersemeule : "En matière de lutte contre les violences sexuelles et sexistes on cite souvent l'exemple de l'Espagne. Les moyens financiers mis dans cette politique sont bien plus importants qu'ici."

Le Premier ministre Edouard Philippe doit annoncer lundi de nouvelles mesures à l'occasion de la fin du "Grenelle contre les violences conjugales". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu