Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

PHOTOS - À Saran, le rond-point Gérondeau évacué après une semaine de mobilisation des gilets jaunes

dimanche 25 novembre 2018 à 17:56 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Ce dimanche soir, un peu avant 16h30, le rond-point Gérondeau de Saran a été évacué par les forces de l'ordre. Les gilets jaunes étaient mobilisés à cet endroit depuis huit jours.

Les forces de l'ordre ont évacué le rond-point Girondeau un peu avant 17 heures, ce dimanche soir.
Les forces de l'ordre ont évacué le rond-point Girondeau un peu avant 17 heures, ce dimanche soir. © Radio France - Cyrille Ardaud

Saran, France

Après huit jours de mobilisation sur le rond-point Gérondeau, à Saran, le barrage a été démantelé. L'évacuation a eu lieu ce dimanche soir aux alentours de 16h30.

Il ne reste quasiment plus rien des cabanes en palettes installées cette semaine par les manifestants. - Radio France
Il ne reste quasiment plus rien des cabanes en palettes installées cette semaine par les manifestants. © Radio France - Cyrille Ardaud

Une trentaine environ de policiers était mobilisée. L'opération s'est déroulée un calme relatif. Quelques bousculades ont été constatées, des insultes ont été lancées.

Au total, une trentaine d'agents des forces de l'ordre était mobilisée - Radio France
Au total, une trentaine d'agents des forces de l'ordre était mobilisée © Radio France - Cyrille Ardaud

Sur place, il ne reste plus grand chose des cabanes et installations de fortunes, fabriquées cette semaine par les manifestants. Les débris ont été évacués par des camions de la ville.

Les débris ont été évacués du rond-point - Radio France
Les débris ont été évacués du rond-point © Radio France - Cyrille Ardaud

L'opération s'est déroulée sous les yeux de Gérard. Ce gilet jaune âgé d'une soixantaine d'années est encore secoué : "Il y a quelqu'un qui nous a prévenu qu'ils allaient nous déloger. On a eu le temps de démonter nos tentes, récupérer notre matériel."

Une cinquantaine de personnes environ était sur le rond-point ce dimanche soir. Mais l'évacuation n'a rien changé à leur motivation, ils comptent bien se mobiliser de nouveau. - Radio France
Une cinquantaine de personnes environ était sur le rond-point ce dimanche soir. Mais l'évacuation n'a rien changé à leur motivation, ils comptent bien se mobiliser de nouveau. © Radio France - Cyrille Ardaud

Gérard poursuit : "Ça nous fait chier d'être venus huit jours et de se faire chasser comme des malpropres, alors que l'on manifeste pour gagner notre bifteck un peu mieux. Pour nous ce n'est pas fini. Dans quelques heures, quelques minutes ou quelques jours on refera quelque chose... ce sera peut-être encore plus important ! Ce n'est pas une poignée de CRS qui va nous faire baisser les bras."