Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Charlotte, neuf ans, handicapée, a participé au Triathlon de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

On peut être handicapé et participer à un triathlon, c'est le défi relevé par la petite Charlotte, samedi au Lac Kir pour le 35ème triathlon de Dijon. Laurent Arnaud l'a accompagnée le long de cette épreuve : retour en images sur ce rêve devenu vrai.

Charlotte et Laurent en épreuves de nage, vélo et course ... jusqu'au podium !
Charlotte et Laurent en épreuves de nage, vélo et course ... jusqu'au podium ! © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

Participer à un triathlon : c'était le rêve de Charlotte. Cette petite de neuf ans est atteinte d’une amyotrophie spinale infantile, une maladie neuromusculaire dégénérative. Elle peut à peine bouger dans son fauteuil roulant et pourtant elle a atteint la ligne d'arrivée ce samedi à Dijon. Laurent Arnaud, un triathlète membre du Dijon Single Track l'a guidée tout le long de cet événement qui a accueilli 1.400 personnes ce week-end. 

Une rencontre... Et puis 750 mètres de nage, 20 km de vélo et 5 km de course

Ils se sont rencontrés sur une course de joëlette un an plus tôt. "Elle m'a dit que son rêve était de faire un triathlon. Pour moi c'est pas grand chose, mais pour elle, c'est juste énorme, elle est dans son rêve. Je la porte et elle m'apporte, ça me met des frissons de l'emmener, vous n'aurez qu'à voir son sourire au départ," explique Laurent. Et bien son rêve s'est réalisé ce samedi au soleil : Charlotte a été tirée en kayak sur 750 mètres de nage, puis sur une poussette accrochée à son vélo sur 20 km pour finir avec 5 kilomètres de course où il l'a poussée.

Charlotte, le sourire aux lèvres avant le départ de la première épreuve - Radio France
Charlotte, le sourire aux lèvres avant le départ de la première épreuve © Radio France - Sophie Allemand

Son grand adversaire c'était Tom, un garçon en fauteuil tiré par son papa un habitué du paratriathlon, ils sont partis en même temps. Tom et son papa ont gagné, mais Laurent et Charlotte sont prêts à s'entraîner à nouveau.

Charlotte et Laurent aux côtés de Tom et son papa - Radio France
Charlotte et Laurent aux côtés de Tom et son papa © Radio France - Sophie Allemand

Ecoutez notre reportage pendant le triathlon de l'équipe de choc : Charlotte et Laurent

Charlotte est équipée d'un sifflet pour encourager son guide Laurent, un sportif au grand cœur plein de tatouages. Pour la fillette, l'intérêt est d'aller plus loin que les courses à joëlette : plus de kilomètres et surtout de sensations car les épreuves sont variées. Après la natation, cela continue, pour près de deux heures d'activité intense : elle remonte dans sa poussette handicapée, aidée par sa maman et Victor un autre athlète venu prêter main-forte, avant de reprendre pour le vélo et puis la course.

Jusqu'à la ligne d'arrivée : un exploit, un rêve réalisé

"Grâce à sa maladie et à certaines associations Charlotte a fait du parapente, du rafting à 7/8 ans et moi j'en ai fait à 35 ans grâce à elle. Ce sont des choses que l'on ne fait pas si on a que des enfants valides. Le triathlon, c'était son idée," explique Emilie, la maman de Charlotte. Elle emmène aussi sa petite sœur à de nombreuses activités. 

Emilie, la maman de Charlotte très émue devant les prouesses de Charlotte et Laurent - Radio France
Emilie, la maman de Charlotte très émue devant les prouesses de Charlotte et Laurent © Radio France - Sophie Allemand

Ecoutez Charlotte, Laurent et Emilie (la maman) sur la ligne d'arrivée : joie et acclamations

Et puis à l'arrivée ils sont derniers, mais terminer c'est déjà un exploit, ils sont clairement les plus acclamés. Laurent est aux anges : "Il suffit de voir son sourire, elle est heureuse comme tout, moi cela me va. Je pensais souvent à sa sécurité dans les descentes par exemple, certaines étaient dangereuses avec des bosses". 

La petite fille repart la coupe en main : "C'était bien, j'ai tout aimé, je ne suis pas fatiguée et j'ai fait confiance à Laurent". Sa maman serait prête à retenter l'expérience "si Charlotte est ok et trouve des triathlètes pour l’accompagner, c'est pas moi qui vais l'emmener. La maladie n'arrête pas les rêves, rien n'est impossible, il faut essayer."

Charlotte et Tom sur le podium - Radio France
Charlotte et Tom sur le podium © Radio France - Sophie Allemand

Et il semblerait que toute cette énergie ait donné la patate à Laurent Arnaud. Il a remis le couvert ce dimanche, seul cette fois et sur une distance plus longue : 2 kilomètres de natation, 90 kilomètres de vélo puis 21 kilomètres de course à pied.   

  • Pour contacter la maman de Charlotte, cette dernière vient de monter une association : desrevespourcharlotte@gmail.com
Choix de la station

France Bleu