Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Dans les Ardennes, un château du XVIe siècle mis en vente par son propriétaire

jeudi 19 février 2015 à 18:25 Par Emma Sarango, France Bleu Champagne-Ardenne

Trente ans après avoir acheté une maison forte datant de 1569 à Doumely-Begny (Ardennes), Paul Bailly a été contraint de mettre en vente sa propriété. Retraité, il ne peut plus faire face aux dépenses qu’exige l’entretien d’un château de 400 mètres carré.

Paul Bailly et son château à vendre à Doumely-Bégny, dans les Ardennes.
Paul Bailly et son château à vendre à Doumely-Bégny, dans les Ardennes. © Emma Sarango - Radio France

Depuis qu’il l’avait découvert enfant lors de promenades avec son père, Paul Bailly rêvait de devenir un jour le propriétaire du château de Doumely-Begny (Ardennes) . Il franchit le pas en 1978 pour 200.000 francs. « Les murs tenaient encore mais la charpente menaçait de s’effondrer  ». Commencent alors plusieurs dizaine d’années de travaux. La toiture d’abord, puis l’intérieur du château : construire une cuisine, isoler les pièces, aménager une chambre et un salon. « Au total, on en aura eu pour l’équivalent de 30.000 euros  », résume Paul Bailly.

En vente pour 490.000 euros

Le couple, qui vit de salaires de professeurs et ne bénéficie que de maigres subventions des monuments historiques, s’endette. Alors il y a trois ans, Paul Bailly a pris la décision fatidique. « C’est toujours un déchirement de se séparer d’un endroit dans lequel on a tant investi  ».Le château est mis en vente pour 490.000 euros. Des anglais et des néerlandais sont venus le visiter. Mais pour l’instant Paul Bailly n’a pas trouvé preneur.

Diaporama