Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

[PHOTOS] Ile-de-France : les moutons de Saint-Denis ont commencé leur transhumance sur la route du Grand Paris

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

27 moutons sont partis ce samedi de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour leur première transhumance autour du Grand Paris. Eux et leurs bergers vont devoir parcourir 140 km étalés sur 12 jours. Le but est d'aller à la rencontre des habitants et montrer que les moutons ont leur place en ville.

27 moutons sont partis ce samedi de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour leur première transhumance autour du Grand Paris.
27 moutons sont partis ce samedi de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour leur première transhumance autour du Grand Paris. © Radio France - Kathleen Comte

Saint-Denis, France

Top départ pour la transhumance des moutons. Ce samedi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), 27 moutons et plusieurs bergers urbains venus de différentes villes de France et même de Belgique ont pris la route du Grand Paris. En tout : ce sont 12 jours de marche, 35 communes traversées et pas moins de 140 km qui les attendent.  Une première, organisée par le collectif "Enlarge your Paris". Aucune transhumance n'avait été organisée dans la Métropole pour parcourir le Grand Paris. Plusieurs marcheurs étaient également présents pour les accompagner.

Et forcément, des moutons dans la ville ça interpelle. Les premiers à aller les voir ce sont bien sûr les enfants. Isaac a 4 ans, il tente de donner à manger à l'un des moutons sous le regard de sa mère, Najette, habitante de Saint-Denis qui est ravie de voir son fils s'amuser avec des animaux en pleine ville : "C'est extraordinaire, c'est super ! Il en faudrait d'autres pour que les enfants soient en rapport avec la nature et les animaux, c'est important. On a tendance à oublier et c'est bien d'amener du vert dans la ville de Saint-Denis et de la douceur surtout."

En tout, 12 jours de marche, 35 communes traversées et pas moins de 140 km attendent les 27 moutons et les différents bergers urbains qui les accompagnent autour du Grand Paris. - Radio France
En tout, 12 jours de marche, 35 communes traversées et pas moins de 140 km attendent les 27 moutons et les différents bergers urbains qui les accompagnent autour du Grand Paris. © Radio France - Kathleen Comte

Première étape de cette transhumance : La Villette, mais ce sont les moutons qui donnent le rythme de la marche sous le regard étonné des habitants. Certains observent depuis leurs fenêtres, d'autres prennent des photos depuis leur voiture quand les moutons traversent la route. Il arrive même que des habitants s'arrêtent pour les caresser voire les nourrir. C'est le cas d'Elton, 26 ans. Il travaille dans le quartier. Il a croisé les moutons sur le chemin qui le ramène chez lui : "_C'est quand même magique de voir ce genre d'animaux en ville_. On n'a pas l'habitude alors ça me fait vraiment plaisir. J'adore les animaux, je suis passionné par ça. Les habitants sont étonnés, ils n'ont pas l'habitude de les voir. Ici, ce sont des quartiers difficiles, alors ça permet aux gens de s'échapper de leur quotidien je pense. Pour les enfants c'est génial. Même moi j'ai le sourire alors que je suis adulte, imaginez pour un enfant. Et en plus c'est très pédagogique pour eux, ça permet de les sensibiliser à la cause animale et c'est très important."

Le but de cette transhumance est de créer du lien social et de sensibiliser les citoyens à la cause animale tout en montrant que les moutons ont leur place en ville. - Radio France
Le but de cette transhumance est de créer du lien social et de sensibiliser les citoyens à la cause animale tout en montrant que les moutons ont leur place en ville. © Radio France - Kathleen Comte

Pour Marie-Anne Corniou, bergère urbaine et amoureuse des moutons, cette transhumance est importante : "Elle permet d'aller à la rencontre des citadins et essayer de les relier à la nature et à l'animal. On a un peu perdu ce sens-là dans nos villes. On veut aussi créer du lien social et parler d'alimentation et ça marche."

Vianney Delourme co-fondateur du site "Enlarge Your Paris" : "On a eu l'idée de cette transhumance pour valoriser le travail des bergers urbains. C'est un tour du Grand Paris vert car 35 villes nous ont ouvert leurs parcs et leurs rues. On marche au rythme des moutons, c'est-à-dire environ à 2 km/h donc ça créé de la sociabilité aussi parce qu'on parle à nos voisins de marche. On veut également montrer que l'animal est à sa place dans la ville. Par exemple, les moutons entretiennent des espaces verts. L'élevage en ville est complexe mais dans la ville-nature à laquelle on aspire, on doit avoir de plus en plus de place pour les animaux. _L'animal est un révélateur de biodiversité et un facteur de lien social. Les moutons sont une usine à sourire_. Les fenêtres et les portes s'ouvrent. Enfin, cette transhumance permet aussi de parler du respect de l'animal."

Pour les organisateurs et les berges participant à cette transhumance, le mouton a toute sa place en ville car il est facteur de lien social et révélateur de biodiversité. - Radio France
Pour les organisateurs et les berges participant à cette transhumance, le mouton a toute sa place en ville car il est facteur de lien social et révélateur de biodiversité. © Radio France - Kathleen Comte

Si vous souhaitez participer à l'une des étapes (30 places maximum par étape), vous pouvez vous inscrire sur le site "Enlarge Your Paris" (cf le lien mis dans le premier paragraphe). Tout le programme des étapes quotidiennes et des animations prévues y sont détaillées. Et si vous souhaitez en savoir plus sur les bergers urbains, notamment en Ile-de-France, vous pouvez aller sur ce site.