Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

PHOTOS - L’acte VIII de la mobilisation des gilets jaunes en Vaucluse

samedi 5 janvier 2019 à 22:55 Par Jade Peychieras, France Bleu Vaucluse

Ce samedi, environ 400 gilets jaunes se sont retrouvés au rond-point des Angles pour filtrer la circulation, avant d’investir le centre commercial, de se retrouver devant le tribunal en soutien à l’un des leurs et de se diriger vers le centre ville d’Avignon, le tout dans le calme.

La circulation barrée au rond point des Angles ce samedi.
La circulation barrée au rond point des Angles ce samedi. © Radio France - Jade Peychieras

Avignon, France

Des pneus et des palettes en guise de barrage, quelques fumigènes faits maison… Sous un mistral à décorner un bœuf, les gilets jaunes vauclusiens s’étaient donné rendez-vous à 9 heures sur le rond-point des Angles (Gard) ce samedi. "C’est reparti de plus belle, assure Roger, un gilet jaune mobilisé depuis le début du mouvement. On a voulu laisser les gens passer les fêtes en famille, on a fait acte de présence, mais c’est reparti. On sera là jusqu’à Pâques s’il le faut. On ne s’est pas fait chier pendant deux mois et demi pour repartir avec des miettes !".

Après quelques heures de filtrage, et une file de véhicules qui s’allonge de chaque côté du rond point, les gilets jaunes passent à l’étape supérieure et décident d’investir le centre commercial Leclerc. Une action qui se déroule aux cris de "Macron démission" mais sans tension, ni violence, la plupart des magasins ne baissant d’ailleurs même pas leur rideau. "On est calmes, on chante, on n’est pas ici pour les embêter, mais pour nous faire entendre. On est ici pour que les Français puissent justement venir au supermarché et y avoir plus de pouvoir d’achat", explique un gilet jaune sur place qui préfère garder l’anonymat. 

Après quelques minutes dans le centre commercial, les gilets jaunes repartent, comme ils sont venus, en chantant et sans faire de dégât.

Les gilets jaunes dans le centre commercial des Angles. - Radio France
Les gilets jaunes dans le centre commercial des Angles. © Radio France - Jade Peychieras

Direction le centre-ville

En début d’après-midi, les gilets jaunes vauclusiens se sont ensuite retrouvés devant le tribunal de grande instance d’Avignon, en soutien à un gilet jaune, Abdel, placé en garde à vue et présenté au juge des libertés pour avoir participé à une action sur l’A7 le 22 décembre. "C’est injuste", estime sa femme, elle aussi sur place. "Si les Français se soulèvent un peu partout dans le pays, l’Etat devrait se poser des questions. Il tente de couper les têtes des leaders pour affaiblir le mouvement, mais ça ne marche pas !"

Les gilets jaunes devant le tribunal d'Avignon. - Radio France
Les gilets jaunes devant le tribunal d'Avignon. © Radio France - Jade Peychieras

Au son de "rendez-nous Abdel, on vous donne Benalla", quelques gilets jaunes se sont ensuite introduits pendant quelques minutes dans la cour du tribunal en passant par le portail protégé d’une simple planche en bois, une "tentative d’intrusion dans le TGI" estime une source policière citée par l’AFP. "Il y a une justice à deux vitesses ! dénonce un gilet jaune présent. D’un côté il y a une répression sans précédent de citoyens pour des actions militantes et de l’autre les plus riches à qui il n’arrive rien pour des milliards d’évasion fiscale".

Abdel ressortira finalement libre de sa présentation au juge des libertés, mais avec interdiction de se rendre sur l’A7 en attendant son jugement début février pour "entrave à la circulation" et "mise en danger de la vie d’autrui". Les gilets jaunes, eux, ont fini par une dernière marche dans le centre-ville d’Avignon, toujours sans incident et sans intervention des forces de l’ordre.

Les gilets jaunes dans le centre-ville d'Avignon. - Radio France
Les gilets jaunes dans le centre-ville d'Avignon. © Radio France - Jade Peychieras