Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Appel du 17 juin : des Dijonnais manifestent "contre la réintoxication du monde"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Après le coronavirus le monde sera-t-il vraiment meilleur ? A Dijon ce mercredi, des centaines de manifestants ont répondu à l'appel du collectif du 17 juin pour un futur plus respectueux de l'environnement et des humains. Ils s'opposent particulièrement à la multiplication des projets immobiliers.

"La richesse de demain se fera en plantant des graines, pas avec du béton ou du consumérisme" explique une manifestante
"La richesse de demain se fera en plantant des graines, pas avec du béton ou du consumérisme" explique une manifestante © Radio France - Sophie Allemand

On a beaucoup parlé du "monde d'après" pendant le confinement. Pour que cela ne reste pas de belles paroles, ce mercredi 17 juin 2020 en France, de nombreux collectifs ont lancé l'appel national du 17 juin, contre la "réintoxication du monde". Au départ de la Place de la République à Dijon, ils étaient plus de 200 : des gilets jaunes, des jeunes pour le climat, ainsi que des militants des collectifs de la ville comme les Tanneries ou le quartier libre des Lentillères. Pour un futur plus respectueux de l'environnement, sans capitalisme, ni racisme, patriarcat, ou injustice sociale, ils s'opposent principalement à la bétonisation de la métropole. 

La lutte contre un projet immobilier de la métropole

"On ne veut pas de ça pour demain. Rétropollution, à nous révolution" : voilà ce que chantaient les manifestants, Place de la République. Ils ont ensuite marché jusqu'au 63 avenue de Langres, pas loin de la Toison d'Or à Dijon pour une "prise de terre". L'objectif est de signifier leur opposition au projet immobilier de la municipalité sur cette friche dont profitent les habitants. Ils s'y sont donc installés pour jardiner. Mathilde, voisine de cette friche, s'y oppose fermement : "Il y a des oiseaux, la nature reprend ses droits. Pendant le confinement, les parcs étaient fermés, de nombreux habitants en ont profité. On a besoin de verdure, même lorsque l'on décide de vivre en ville."

La prise de terre de la friche au 63 avenue de Langres, pas loin de la Toison d'Or à Dijon
La prise de terre de la friche au 63 avenue de Langres, pas loin de la Toison d'Or à Dijon - Le collectif du 17 juin dijonnais

Selon le collectif, il y aurait près de 6.000 logements vacants à Dijon que la municipalité pourrait utiliser, plutôt que de reconstruire. "Il n'y a aucune fatalité à ce que le béton recouvre toutes les terres arables de l’agglomération," rajoutent-ils dans un communiqué.                

Pour un monde d'après plus vert 

Alors on leur a demandé, selon eux à quoi ressemblerait ce "monde d'après covid," tant espéré ? Maud, Dijonnaise, sort pleine de motivation de cette période. Selon elle, la crise sanitaire a des conséquences positives : "cela a donné de l'espoir, et même au delà, des faits concrets : en deux mois, on a rebouché la couche d'ozone, les émissions de gaz à effet de serre ont fortement diminué. Cela montre que si des décisions étatiques sont prises, on peut donner une nouvelle chance à notre planète."

  • Les manifestants espèrent plus d'entraide, de verdure et de solidarité :

"Plus de solidarité, d'entraide, de jardins et de verdure" : écoutez le monde d'après selon les manifestants

La manifestation s'est déroulée dans une ambiance festive, sans intervention des forces de l'ordre
La manifestation s'est déroulée dans une ambiance festive, sans intervention des forces de l'ordre © Radio France - Sophie Allemand
"Aimer, rêver et planter"
"Aimer, rêver et planter" © Radio France - Sophie Allemand
#Onn'oublierapas
#Onn'oublierapas © Radio France - Sophie Allemand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess