Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - "La Gay Pride, on vient comme on veut, on veut être libre"

-
Par , France Bleu Hérault

La marche des fiertés a rassemblé jusqu'à 8.000 personnes à Montpellier ce samedi après-midi. Défilé festif et revendicatif pour les droits LGBT, alors que les gilets jaunes manifestaient eux aussi à quelques centaines de mètres de là.

Le défilé a rassemblé entre 6.000 et 8.000 personnes à Montpellier ce samedi après-midi
Le défilé a rassemblé entre 6.000 et 8.000 personnes à Montpellier ce samedi après-midi © Radio France - Marie Ciavatti

Montpellier, France

16h ce samedi, devant la préfecture de Montpellier : les gilets jaunes se mêlent aux drapeaux arc en ciel des manifestants qui traversent la place pour rejoindre le départ de la Gay Pride au Peyrou. Quelque 6.000 à 8.000 personnes ont marché pour la 26e marche des fiertés homosexuelles. Gay, trans, queer, hétéros réunis pour défendre le droit de chacun à vivre sa sexualité et sa différence.

Cortège multicolore

Le défilé quitte le Peyrou vers 16h30, porté par la musique électro. Une première pour Dorian, 23 ans, venu spécialement de Clermont-Ferrand avec un groupe d'amis. Sa première Gay Pride : "Je suis gay, je l'assume mais je viens d'une toute petite ville et c'est pas très ouvert d'esprit. C'est tellement agréable de se promener ici dans la rue, sans avoir un problème avec quelqu'un qui juge et critique". 

Gay Pride en famille

Alex, lui, ne compte plus ses participations. Aujourd'hui il est venu avec son fils de 15 ans, Raphaël. Alex dans une tenue de luciole ou de papillon. Son fils en rose avec perruque assortie. "C'est important parce qu'on est entouré de gens bienveillants. Il y a une fraternité, une communauté, une diversité, un beau message de tolérance."

La famille d'Alex (au centre), où même Raphaël (15 ans) joue le jeu en s'habillant de rose - Radio France
La famille d'Alex (au centre), où même Raphaël (15 ans) joue le jeu en s'habillant de rose © Radio France - marie ciavatti

"Au début on était motivés, mais pas sûrs de nous"

Lonie, habillée en rose fushia, et sa copine dans un costume en perles argentées, vient depuis la toute première édition. "La première fois on était heureux d'être là, mais pas très sûrs de nous. Pas sûrs d'être acceptés, pas sûrs qu'on ne craignait rien si on défilait. Aujourd'hui, je suis habillée comme je veux." "J'ai des paillettes, et des ailes comme une fée. On est qui on veut. On peut être rejeté pour son poids, son sexe, son visage, sa sexualité. Mais on veut être libre", conclut sa copine. 

   - Radio France
© Radio France - Marie Ciavatti
Lonie (à gauche) vient depuis la toute première édition de la Gay Pride à Montpellier - Radio France
Lonie (à gauche) vient depuis la toute première édition de la Gay Pride à Montpellier © Radio France - Marie Ciavatti
L'un des chars au Peyrou avant le départ du cortège - Radio France
L'un des chars au Peyrou avant le départ du cortège © Radio France - Marie Ciavatti
    - Radio France
© Radio France - Marie Ciavatti
Festif et revendicatif - Radio France
Festif et revendicatif © Radio France - Marie Ciavatti
  - Radio France
© Radio France - Marie Ciavatti
   - Radio France
© Radio France - Marie Ciavatti
Choix de la station

France Bleu