Société

PHOTOS - Le baptême du "Jacobé Salomé" aux Saintes-Marie-de-la-Mer, prêt à sauver des vies

Par Victoria Koussa, France Bleu Provence vendredi 14 octobre 2016 à 18:03 Mis à jour le vendredi 14 octobre 2016 à 18:12

Le SNS 214 baptisé le "Jacobé Salomé".
Le SNS 214 baptisé le "Jacobé Salomé". © Radio France - Victoria Koussa

Sous une pluie torrentielle, le SNS 214 de la Société nationale de sauvetage en mer des Saintes-Marie a été baptisé ce vendredi. Une nouvelle vedette symbolique, mais surtout indispensable au travail des sauveteurs-bénévoles.

Ils l'attendent depuis sept ans. Alors forcément, le rire et les cris de joie ont explosé une fois la bouteille de champagne brisée sur la coque du "Jacobé Salomé". Un nom symbolique, celui des deux Marie qui composent le nom de la ville, celles qui y auraient apporté l’Évangile il y a deux mille ans. Mais surtout un nouveau bateau dont le financement a été obtenu à la sueur du front des bénévoles.

Une procession camarguaise

Pour rejoindre le bateau pour le baptême, les bénévoles de la SNSM, en tout une soixantaine, ainsi que ceux des diverses associations pour le patrimoine camarguais, les marins, les officiels ont défilé dans les rues des Saintes-Marie en procession.

La procession ouverte par deux cavaliers de Camargue. - Radio France
La procession ouverte par deux cavaliers de Camargue. © Radio France - Victoria Koussa

La statue des deux Saintes Marie qui se trouvent dans l'église de la ville. - Radio France
La statue des deux Saintes Marie qui se trouvent dans l'église de la ville. © Radio France - Victoria Koussa

"Plus qu'un symbole, une vocation"

Le curé de la ville a béni au port Gardian la nouvelle navette. Pour lui, lui donner le nom de "Jacobé Salomé", "c'est plus qu'un symbole, c'est une mission".

"Les barques sont dans toutes les maisons. Et puis, Saintes-Marie-de-la-Mer a été fondée par ces deux femmes venues de Palestine il y a deux millénaires pour apporter la Bonne Nouvelle, arrivées sans voile et sans rame, simplement à bord d'une barque", ajoute-t-il.

Les danseuses Arlésiennes qui ont accueilli le cortège après le baptême. - Radio France
Les danseuses Arlésiennes qui ont accueilli le cortège après le baptême. © Radio France - Victoria Koussa

La mission de sauver des vies

Ils sont 17 sauveteurs-bénévoles à risquer leur vie en mer en cas d'urgence, aux Saintes-Marie-de-la-Mer. Depuis trente ans, ils naviguaient avec le SNS 223, devenu obsolète et même dangereux. Le nouveau bateau de 12 mètres de long, lui, est plus fiable, plus moderne.

Mais contrairement à ce que son nom indique, la Société nationale des sauveteurs en mer n'a rien de nationale puisqu'elle s'autofinance. Alors pour trouver les 600 000€ nécessaires à la conception et l'achat de cette nouvelle navette, les bénévoles ont remué ciel et terre pour obtenir l'outil de sauvetage en mer.

Le directeur de la SNSM, Bruno Roux, déplore ces sept années - au lieu de cinq comme initialement prévu pour récolter les financements - de combat acharné pour que la région et surtout le département donnent un coup de pouce à ces héros de la mer.

Reportage aux Saintes-Marie-de-la-Mer lors du baptême du "Jacobé Salomé".

Partager sur :