Société

PHOTOS | Le Maquis, premier café-vélo d'Alsace à Strasbourg

Par Olivia Cohen et Olivier Vogel, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass jeudi 20 avril 2017 à 10:39

Bar à café à l'avant, atelier réparation à l'arrière
Bar à café à l'avant, atelier réparation à l'arrière © Radio France - Olivier Vogel

Faire réparer son vélo tout en dégustant une part de tarte et un café : c'est désormais possible à Strasbourg au café-vélo "le Maquis", premier du genre en Alsace et installé place d'Austerlitz. La majorité des réparations peuvent se faire le temps de votre pause-café.

C'est un concept qui nous arrive tout droit des Pays-Bas, pays du vélo : faire réparer son vélo tout en dégustant une part de tarte (les pâtisseries sont signées Jean-Claude Ziegler) et un café, c'est désormais possible à Strasbourg. Le Maquis est le premier café-vélo d'Alsace installé place d'Austerlitz à Strasbourg.

Pour Vincent, l'un des deux gérants-concepteurs du Maquis, le but, c'était un peu de dépoussiérer l'image de la boutique de vélos :

Rendre tout ça sexy avec des pâtisseries de qualité, du café grand cru, il y avait clairement une demande pour ça à Strasbourg !

Un café stylé à l'avant... - Radio France
Un café stylé à l'avant... © Radio France - Olivier Vogel

Pour Yvan, l'autre gérant, Strasbourg est LA ville à vélo de France, c'était tout naturel d'y installer un café-vélo :

On tâche de faire les réparations minute, de faire ça pendant votre pause-café... Si ça doit prendre plus de temps, on fait un devis et vous dit de repasser dans 48 heures. On fait aussi de la vente et de la location.

Les réparations se font le temps de votre pause-café - Radio France
Les réparations se font le temps de votre pause-café © Radio France - Olivier Vogel
Atelier réparation au sous-sol du Maquis - Radio France
Atelier réparation au sous-sol du Maquis © Radio France - Olivier Vogel
Du vélo jusque dans la déco - Radio France
Du vélo jusque dans la déco © Radio France - Olivier Vogel
Coin bibliothèque au Maquis - Radio France
Coin bibliothèque au Maquis © Radio France - Olivier Vogel