Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

PHOTOS - Les catholiques de Reims ont prié après l'incendie de Notre-Dame de Paris

mardi 16 avril 2019 à 23:34 Par Thomas Coignac, France Bleu Champagne-Ardenne

Au lendemain de l'incendie qui a dévasté la cathédrale Notre-Dame de Paris, c’était soir de messe chrismale, celle de la semaine de Pâques, dans sa "petite sœur", la cathédrale Notre-Deme de Reims. 700 fidèles se sont rassemblés, et ont eu une pensée pour le monument et les catholiques parisiens.

Environ 700 fidèles étaient présents.
Environ 700 fidèles étaient présents. © Radio France - Thomas Coignac

Reims, France

"Reims veille Notre-Dame" : le message s'est affiché, mardi soir, sur les murs de la cathédrale rémoise illuminée, vers 21h30. 

Environ 700 fidèles se sont pressés pour assister à la messe chrismale, traditionnellement organisée le mardi avant Pâques, en alternance, une année sur deux dans la cathédrale Notre Dame de Reims, et l'autre dans les Ardennes. 

La cathédrale de Reims était bien remplie ce mardi. - Radio France
La cathédrale de Reims était bien remplie ce mardi. © Radio France - Thomas Coignac

Une affluence comparable à celle des messes des années précédentes, selon les responsables de la cathédrale. L'incendie n'a donc pas ramené davantage de fidèles à l'église. Mais il était dans toutes les têtes. Y compris celle d'Eric de Moulins-Beaufort, l'archevêque de Reims, qui a ouvert la cérémonie par "une pensée pour tous les Parisiens, qui ne vont pas pouvoir célébrer leur messe chrismale dans leur cathédrale". 

Eric de Moulin-Beaufort a présidé la cérémonie. - Radio France
Eric de Moulin-Beaufort a présidé la cérémonie. © Radio France - Thomas Coignac

Touchés par les rassemblements de solidarité

"On est abasourdis de voir la catastrophe", se désole Danielle. "D'autant que la cathédrale Notre-Dame de Paris, je l'ai arpentée. C'est quelque chose qui m'a pris au ventre", se souvient Claudine, venue du Nord des Ardennes. Benjamin qui a avoué "ne pas y croire", quand il a vu les images. Son ami Romain veut maintenant regarder vers l'avant : "ce qui m'a touché, ce n'est pas tant la disparition du patrimoine que les rassemblements de solidarité, y compris des communautés juives et musulmane".

Au premier rang, certains fidèles passionnés. - Radio France
Au premier rang, certains fidèles passionnés. © Radio France - Thomas Coignac

La solidarité, c'était le message répété hier, dès le départ. "L'Eglise, ce n'est pas des pierres. Ce sont surtout des croyants", renchérit Emilie. Et les croyants marnais ont donc passé un début de semaine Sainte un peu particulier, ce mardi. Mais veulent, justement, poursuivre les célébrations pascales. 

Du monde s'est pressé dans la cathédrale de Reims. - Radio France
Du monde s'est pressé dans la cathédrale de Reims. © Radio France - Thomas Coignac