Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

PHOTOS - Les commerçants de Chambéry manifestent pour demander la réouverture de leurs boutiques

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Une cinquantaine de commerçants savoyards ont manifesté ce samedi à Chambéry en Savoie. Ils dénoncent la fermeture de leurs magasins, considérés comme "non-essentiels", alors que les grandes surfaces sont ouvertes.

Les commerçants se sont rendus sur le marché de Chambéry.
Les commerçants se sont rendus sur le marché de Chambéry. © Radio France - Tommy Cattaneo.

"On veut juste travailler !" Le slogan des commerçants de Chambéry est clair. Une cinquantaine d'entre eux se sont rassemblés ce samedi matin, d'abord devant le centre commercial Chamnord à Chambéry, puis dans le centre-ville. Ils demandent la réouverture de leurs commerces, considérés comme "non-essentiels" et qui ont dû baisser le rideau jeudi soir lors de la mise en place du confinement.

Les commerçants dénoncent le "deux poids, deux mesures"

"On n'a rien contre le patron de Carrefour", explique Sandrine Garcin, qui tient un salon de coiffure rue de Boigne à Chambéry. "Il travaille et tant mieux, mais on a envie de dire : 'Pourquoi pas nous ?"

Après cette action devant le centre commercial, les commerçants en colère ont pris la direction du centre-ville. Le cortège a fait le tour du marché, bondé ce samedi matin. "Il y a deux poids, deux mesures", confie Sandrine, qui elle possède un magasin de chaussures pour enfants. "Nous les commerces de proximité, on a un sentiment d'injustice par rapport aux grandes surfaces qui elles sont ouvertes. On ne comprends pas cette différence de traitement."

Les commerçants manifestent dans le centre-ville de Chambéry.
Les commerçants manifestent dans le centre-ville de Chambéry. © Radio France - Tommy Cattaneo.

On a l'impression d'être sacrifié sur l'autel de la consommation" - Philippe, photographe

"Nous on ne peut même pas ouvrir pour faire les photos d'identité", lâche Philippe, photographe du centre-ville de Chambéry. "Alors que dans les grandes surfaces, les cabines automatiques restent ouvertes et ne sont jamais désinfectées. On a l'impression d'être sacrifié sur l'autel de la consommation."

Le maire de Chambéry co-signe une lettre adressée au Premier ministre

Les commerçants ont croisé le maire de Chambéry Thierry Repentin et lui ont demandé d'agir. Dans d'autres villes de France, certains maires ont pris des arrêtés pour autoriser l'ouverture des commerces "non-essentiels", même si de tels arrêtés sont tout de suite déclarés "illégaux" par les préfectures. A la place, Thierry Repentin a co-signé, avec des maires d'autres villes comme Nantes ou Clermont-Ferrand, une lettre adressée au Premier ministre, pour demander au gouvernement de "revoir sa copie".

Plusieurs élus des Pays de Savoie ont également pris position pour défendre le commerce de proximité. C'est le cas de Fabrice Pannekoucke, le maire de Moûtiers, qui a écrit au préfet de la Savoie, mais aussi de Frédérique Lardet, députée et quatrième adjointe à la mairie d'Annecy, qui propose d'interdire le Black Friday.

Capture d'écran Facebook.
Capture d'écran Facebook.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess