Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

PHOTOS - Mort de Jacques Chirac : les finistériens remplissent déjà les livrets de condoléances

Depuis ce lundi matin, des livrets de condoléance sont installés dans plusieurs mairies comme Brest. En quelques heures, quelques personnes ont déjà noirci plusieurs pages pour rendre hommage à l'ancien président de la République.

Des sympathisans de l'ancien président de la République se sont retrouvés pour signer le livret hommage à Jacques Chirac en mairie de Brest
Des sympathisans de l'ancien président de la République se sont retrouvés pour signer le livret hommage à Jacques Chirac en mairie de Brest © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ils sont une vingtaine à s'être rassemblés à 15 heures dans l'hôtel de ville de Brest, pour observer une minute de silence en mémoire de Jacques Chirac : des sympathisants de l'ancien président de la République, rassemblés autour de la conseillère municipale d'opposition Bernadette Malgorn, ont tenu à écrire quelques mots dans le livret de condoléances mis à disposition depuis ce lundi. 

"C'est pour apporter notre soutien à sa famille et à ses proches car c'était un grand président", lance Audren. Pour d'autres comme Jacqueline, militante de toujours, il s'agit aussi de "laisser une trace de ce qu'il signifiait" : "j'aimerais bien que ça reste dans les mémoires pour plus tard. On ne l'oubliera pas, on ne pourra pas"

Certains habitants ont noirci une page entière pour rendre hommage à Jacques Chirac
Certains habitants ont noirci une page entière pour rendre hommage à Jacques Chirac © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Certains ont noirci presque une page entière. Marie s'est contentée d'un message bref : "un bel hommage à ce grand président". "Pour moi, _il a été un homme de paix_, d'une simplicité ! lance-t-elle. Il était très accessible, y compris avec les gens simples". "Je suis bouleversé, c'était un président proche de tous les français (...) C'était un grand homme", a écrit pour sa part Hélène dans le registre. 

Les messages d'hommage commencent à s'accumuler dans le livret de condoléances
Les messages d'hommage commencent à s'accumuler dans le livret de condoléances © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait
Certains se remémorent les petites phrases qui ont fait la popularité de l'ancien président
Certains se remémorent les petites phrases qui ont fait la popularité de l'ancien président © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Une minute de silence dans les administrations et les écoles

Une minute de silence a été observée dans les administrations comme dans les écoles à 15 heures.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Isabelle, enseignante et fan de l'ancien président, a profité d'une heure de pause pour venir se recueillir à la mairie de Brest : "je voulais venir pendant cette heure libre car c'était un très grand président et je pense que son bilan sera de mieux en mieux vu à l'avenir".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess