Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Pantin : plus d'un millier de personnes marchent en hommage à Christine Renon

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Entre 1200 et 1500 personnes ont marché entre la mairie de Pantin et l'école maternelle Méhul ce samedi matin. Collègues, proches et parents d'élèves ont rendu hommage à Christine Renon. La directrice de l'école s'est donnée la mort il y a deux semaines en dénonçant ses conditions de travail.

En fin de parcours, le cortège s'est regroupé dans la cour de l'école maternelle Méhul.
En fin de parcours, le cortège s'est regroupé dans la cour de l'école maternelle Méhul. © Radio France - Noémie Philippot

Pantin, France

Il a plu tout la matinée et malgré tout, entre 1200 et 1500 personnes ont marché entre la mairie de Pantin et l'école maternelle Méhul ce samedi matin. Enseignants et directeurs, parents d'élèves mais aussi proches de Christine Renon se sont rassemblés pour lui rendre hommage. Sous les capuches et les parapluies, l'émotion était palpable. 

Un peu après 11H, le cortège s'élance de la mairie en un flot continu de personnes.  - Radio France
Un peu après 11H, le cortège s'élance de la mairie en un flot continu de personnes. © Radio France - Noémie Philippot

11H est un peu passé lorsque le cortège se met doucement en marche devant la mairie. Un flot continu de personnes s'étire sur les quais de l'Ourcq. Certains participants portent un brassard noir et un badge avec un dessin représentant Christine Renon ainsi que ces mots : "Pourtant elle aimait son métier, les enfants et le chocolat." D'autres ont une rose blanche ou des ballons de couleurs dans les mains. Malgré le monde, on entend à peine un léger brouhaha. 

Ce n'était pas quelqu'un de faible ou de dépressif."

Des enseignants ont fait le déplacement d'autres villes d'Île-de-France. Ceux qui la connaissent partagent ces mots : "Ce n'était pas quelqu'un de faible ou de dépressif." "C'est vraiment un acte politique ce qu'elle a fait" ajoute une enseignante de Pantin, pour parler de "ce métier magnifique mais qu'on ne peut plus faire correctement."

Le seul panneau au-dessus du cortège.  - Radio France
Le seul panneau au-dessus du cortège. © Radio France - Noémie Philippot

Un peu plus d'une heure après leur départ, les participants à cette marche blanche entrent dans la cour de l'école Méhul, dont Christine Renon était la directrice. Sans un mot, ils se mettent applaudir pendant plusieurs minutes. "Elle aurait aimé voir ça" souffle l'une de ses proches. 

Ses collègues, enseignants et directeurs, ses amis et les parents d'élèves prennent à tour de rôle la parole sur les marches de l'entrée de l'école. Tous parlent de la joie et de la passion de Christine Renon pour son métier, pendant que des ballons s'envolent dans le ciel gris. 

Presque en silence, les participants quittent petit à petit les lieux. Un bouquet de fleurs et des roses sont déposés au pied de l'arbre de la cour et accrochés aux grilles de l'école, où la vie doit reprendre le dessus. 

Avant de s'en aller, les participants à la marche blanche déposent des fleurs sous l'arbre de la cour de l'école Méhul.  - Radio France
Avant de s'en aller, les participants à la marche blanche déposent des fleurs sous l'arbre de la cour de l'école Méhul. © Radio France - Noémie Philippot
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu