Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

[PHOTOS] Retour sur la 38e édition de Quai des Bulles à Saint-Malo

samedi 13 octobre 2018 à 22:46 Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique

Beaucoup de monde, une nouvelle fois, pour cette 38e édition du festival de Bande Dessinée "Quai des Bulles" à Saint-Malo, en Ille-et-Vilaine. Des milliers de visiteurs étaient présents ce samedi pour avoir une dédicace ou un petit dessin de son dessinateur préféré. Retour en images.

Les stands des Éditions Fluide Glaciale ont fait le plein toute la journée du samedi
Les stands des Éditions Fluide Glaciale ont fait le plein toute la journée du samedi © Radio France - Alexandre Frémont

Saint-Malo, France

Plusieurs heures après leur arrivée dès l'ouverture à 9 h 30 ce samedi matin, certaines personnes attendaient encore en début d'après-midi pour avoir une petite griffe sur leur BD préférée tellement il y avait de monde. C'est le cas d'Arnaud par exemple, originaire de Brest, qui est venu acheter un livre sur le massacre de la Saint-Barthélémy. Il n'est pourtant pas fin connaisseur de l'Histoire de France, mais il adore ce que dessine Éric Stalner, à l'origine de la BD. "Je suis complètement fan de ce son travail et donc je suis venu jusqu'ici pour acheter la BD et demander une petite dédicace", détaille-t-il. "Je suis là depuis l'ouverture mais je n'ai pas encore eu le temps d'aller lui faire signer"

Sa montre indique 13 h mais il va devoir encore attendre un peu car son auteur préféré n'est pas encore arrivé sur le stand des Éditions "Les Arènes BD". 

Le stand des Éditions Les Ateliers BD bien garni - Radio France
Le stand des Éditions Les Ateliers BD bien garni © Radio France - Alexandre Frémont

De son côté, Léa a réussi à avoir son petit dessin au stand de Grand Angle. C'est pour le cadeau d'anniversaire de son grand frère :

Le dessin réalisé par Poupard, le dessinateur de la BD Rugbymen pour l'anniversaire du frère de Léa - Radio France
Le dessin réalisé par Poupard, le dessinateur de la BD Rugbymen pour l'anniversaire du frère de Léa © Radio France - Alexandre Frémont

Comme elle, plusieurs personnes attendent patiemment leur tour pour une petite dédicace de leur auteur favori :

Certains lisent en attendant leur tour comme ici devant le stand de Fluide Glacial, Bambou et Grand Angle - Radio France
Certains lisent en attendant leur tour comme ici devant le stand de Fluide Glacial, Bambou et Grand Angle © Radio France - Alexandre Frémont
Les dessinateurs enchaînent les croquis pour leurs fans toute la journée  - Radio France
Les dessinateurs enchaînent les croquis pour leurs fans toute la journée © Radio France - Alexandre Frémont

Parmi les types de BD proposés sur le Festival, il y a par exemple celles sur l'Histoire. De France ou d'ailleurs, sur des faits marquants ou sur la vie de personnages importants. Tout y passe et les visiteurs sont plutôt friands de ce type de livre. Pour Xavier Rossi, libraire à Ty Bull à Rennes, "si ça ne marchait pas, c'est sûr que les éditeurs arrêteraient de fournir. S'il y a de la BD historique depuis longtemps, c'est qu'il y a des lecteurs derrière et que ça marche", explique-t-il. 

Xavier Rossi de Ty Bull, librairie à Rennes - Radio France
Xavier Rossi de Ty Bull, librairie à Rennes © Radio France - Alexandre Frémont

Juste à côté du stand des Éditions Les Arènes BD, véritable vivier de BD sur l'Histoire, on trouve Bruno Loth et son fils Corentin. Le premier est au dessin, le second au coloriage sur ordinateur. Eux nous racontent l'histoire d'un ouvrier dans les chantiers navals maritimes à Bordeaux avec l'oeuvre "Mémoires d'un ouvrier". C'est en réalité l'histoire du père de Bruno et donc du grand-père de Corentin. Pour Bruno, tout réside dans le détail historique, réel. Il se nourrit des échanges avec les ouvriers qu'il a retrouvé au cours de ses recherches. "Si je fais une BD sur l'année 1936 et que je dessine une voiture qui est sortie en 1937, c'est pas bon", sourit-t-il. Ils sont aussi les auteurs de BD sur la guerre civile en Espagne.

Corentin Loth à gauche et Bruno Loth à droite, père et fils - Radio France
Corentin Loth à gauche et Bruno Loth à droite, père et fils © Radio France - Alexandre Frémont

Petite séance de dédicace avec Nicolas Otero, qui signe les dessins de la BD "Mort par la France" :

Le festival "Quai des Bulles" se poursuit encore ce dimanche à Saint-Malo, au Palais du Grand Large, au Quai Saint-Malo ou encore à la Grande Passerelle, de 9 h 30 à 19 h.