Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Une transhumance pour promouvoir le pastoralisme avec 100 brebis et 500 marcheurs à La Cassagne

dimanche 23 juillet 2017 à 16:08 France Bleu Périgord et France Bleu

Ce dimanche, une centaine de brebis et deux bergers ont fait une transhumance entre La Cassagne et Ladornac de 8 km pour promouvoir le pastoralisme, une technique d'élevage en plein air. 500 marcheurs sont venus avec eux. Le but : implanter des élevages dans cette région du Périgord.

Vivian Ampoulange, 26 ans, élève depuis deux ans 100 brebis en pâturage, à Meyrals.
Vivian Ampoulange, 26 ans, élève depuis deux ans 100 brebis en pâturage, à Meyrals. © Radio France - Caroline Pomès

La Cassagne, France

Une centaine de brebis ont fait 8 kilomètres ce dimanche avec 500 marcheurs à leur trousse. Cette transhumance entre La Cassagne et Ladornac, en Périgord noir est organisée depuis deux ans pour promouvoir le retour au pastoralisme, l'élevage de brebis et moutons en pâturage, qui entretient une relation forte entre l'éleveur et ses bêtes.

Les 500 marcheurs ont suivi les brebis sur 8 kilomètres.  - Radio France
Les 500 marcheurs ont suivi les brebis sur 8 kilomètres. © Radio France

Cette année, c'est l'éleveur le plus près du coin, qui a prêté ses brebis pour l'occasion : Thierry Delpech, de Proissans, au nord de Sarlat, à 25 km de là et c'est le chien de Vivian Ampoulange de Meyral, "Lascaux" qui a encadré les bêtes.

Lascaux et son maître Vivian, éleveur de 26 ans.  - Radio France
Lascaux et son maître Vivian, éleveur de 26 ans. © Radio France

Le but de cette opération est d'à terme, implanter des éleveurs dans cette région, où il n'y a pas de berger. "Les brebis, élevées en pâturage, pourraient réguler la végétation qui reprend ses droits. Plusieurs falaises ont disparu sous les arbres", explique Stéphane Roudier, organisateur et président de l'association française de pastoralisme du coin.

"Les brebis sont des vraies tondeuses et permettent de nettoyer les sous bois. Il n'y en a pas dans cette partie du département. Elles pourraient maîtriser la nature qui reprend le dessus depuis une quarantaine d'années." - Stéphane Roudier, organisateur de la transhumance

Une partie des 400 brebis de Thierry Delpech, élevée en plein air.  - Radio France
Une partie des 400 brebis de Thierry Delpech, élevée en plein air. © Radio France
Les brebis ont été bénies avant le départ par un prêtre en occitan - Radio France
Les brebis ont été bénies avant le départ par un prêtre en occitan © Radio France

Relation bête maître de confiance

Le pastoralisme existe depuis toujours mais Thierry Delpech, de Proissans, s'y est mis en 2011. Aujourd'hui, il a sa brebis meneuse, Clochette, vieille de 6 ans. Il est obligé de penser à son successeur mais il faut bien la choisir parce qu'elle "me suit partout après, c'est une relation de confiance qui s'installe." C'est d'ailleurs la seule à avoir un prénom. La prochaine, ce sera ou Timbre ou Grelot.

A l'arrivée de la transhumance, les marcheurs ont pu reprendre des forces autour d'un agneau, dans l'assiette, cette fois-ci, sur la place du village de Ladornac. La prochaine transhumance est organisée le 24 septembre : départ de Vitrac, direction Sarlat. Dans le Sarladais, il y a 9 éleveurs qui utilisent cette technique d'élevage.