Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

PHOTOS / VIDÉOS - 1200 personnes à la marche du climat d'Anglet

samedi 16 mars 2019 à 16:29 - Mis à jour le samedi 16 mars 2019 à 18:41 Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque

1200 personnes ont participé samedi matin à la marche du climat organisée à Anglet. Les manifestants ont défilé entre le rond-point du Cadran (Géant Casino) et la mairie d'Anglet.

La banderole de Bizi en tête du cortège
La banderole de Bizi en tête du cortège © Radio France - Jacques Pons

Anglet, France

1200 manifestants lors de la marche du climat samedi matin dans les rues d'Anglet. Moins bien que les 1400 lycéens et étudiants qui ont défilé à Bayonne la veille, vendredi.

Néanmoins, beaucoup de familles dans l’opération d'Anglet lancée par Bizi. Toutes les générations étaient présentes, des grand-parents, aux enfants et petits enfants. Toutes et tous inquiets pour le futur. Sans nul doute pour ces personnes mobilisées samedi il y a réellement urgence à agir.

Des familles entières ont manifesté à Anglet - Radio France
Des familles entières ont manifesté à Anglet © Radio France - Jacques Pons

Une grand mères, un gilet jaune et une vegan

L'une des manifestantes d'Anglet - Radio France
L'une des manifestantes d'Anglet © Radio France - Jacques Pons
Quelques gilets jaunes parmi les manifestants - Radio France
Quelques gilets jaunes parmi les manifestants © Radio France - Jacques Pons
Graines de manifestants - Radio France
Graines de manifestants © Radio France - Jacques Pons
Slogans au hasard - Radio France
Slogans au hasard © Radio France - Jacques Pons
Télescopage - Radio France
Télescopage © Radio France - Jacques Pons
Slogan "détourné" - Radio France
Slogan "détourné" © Radio France - Jacques Pons
Les vegans de l'association L.214 de sortie - Radio France
Les vegans de l'association L.214 de sortie © Radio France - Jacques Pons

C'est donc devant une banderole "Climat : assez de bla bla, des actes !" que les troupes ont parcouru la distance entre le rond-point du Cadran (entrée du parking de Géant Casino) et la mairie d'Anglet. Le lieu n'est pas choisi au hasard puisque le maire (LR) de la commune, Claude Olive est aussi président du syndicat des mobilités Pays Basque - Adour. 

Les tronçons Tram'bus hors la loi !

Or, les organisateurs de la manifestation ont insisté sur l'absence de voies cyclables "légales" dans les tronçons du Trambus à peine achevés à grand frais, notamment dans le centre d'Anglet. Pour Bizi, sur ce point, "aucun aménagement cyclable n'a été réalisé lors de la rénovation complète de l'avenue de Bayonne (la D810)".  Rien pour le vélo "sous formes de pistes, de marquages au sol ou de couloirs indépendants, comme la loi l’exige".

L'organisateur Txetx critique la non application du plan vélo voté par l'Agglo en 2014

Action pochoir lors du défilé - Radio France
Action pochoir lors du défilé © Radio France - Jacques Pons
Des rappels au pochoir rappellent l'absence de pistes cyclables sur l'avenue de Bayonne - Radio France
Des rappels au pochoir rappellent l'absence de pistes cyclables sur l'avenue de Bayonne © Radio France - Jacques Pons

Des travaux non réalisés alors qu'un plan vélo avait été voté en 2014. Autrement dit, pour Bizi, la ville d'Anglet se trouver en infraction avec l'article L 228-2 du code de l'environnement. Samedi, les militants de Bizi ont donc peint au pochoir une partie du parcours sur la D810 entre le ronds point du Cadran et le carrefour Bernain. Devant la mairie, plusieurs dizaines de cadres de vélos ont été abandonnées.

La fin de défilé et le "cadeau" laissé devant la mairie - Radio France
La fin de défilé et le "cadeau" laissé devant la mairie © Radio France - Jacques Pons
Des dizaines de cadres de vélos jetés devant la mairie d'Anglet  - Radio France
Des dizaines de cadres de vélos jetés devant la mairie d'Anglet © Radio France - Jacques Pons

Les altermondialistes de Bizi n'ont pas oublié non plus de critiqué les contradictions du Président Macron entre les actes et les discours. Quoiqu'il en soit, les "marcheurs" pour le climat appellent à une nouvelle journée de mobilisation le 25 prochain.

La politique de Macron incompatible avec l'Accord de Paris

Pour Barth Camedescasse de Bizi, "la politique climatique actuelle du président Macron, qui s'inscrit dans une trajectoire totalement incompatible avec les objectifs de l'Accord de Paris, « nous condamne à l'enfer climatique ». Pour le porte-parole de Bizi « Notre monde va connaître le même sort que le cargo « Grande America » si nous n'avons pas le courage et l'intelligence de procéder à des changements massifs et immédiats ». 

Supplique au Président Macron d'un des porte paroles de Bizi

Bizi a donc lancé un appel à entrer en résistance. "Que ce soit lors des municipales dans un an, ou dans les mobilisations et actions des mois à venir, nous ne comptons plus rien laisser passer ! Ce sont nos conditions de vie, celles de nos enfants et des enfants qui les suivront qui sont en jeu, rien de moins. Et nous comptons bien les défendre avec force et détermination ». 

Pour la plupart des participants il y a urgence à agir vite. Florilège avec Sandrine Derville (élue PS de l'opposition d'Anglet et vice présidente du conseil régional Nouvelle Aquitaine, Eñaut Arramendi porte parole du syndicat des travailleurs basques LAB et Franck Laharrague cofondateur de l'association Kolapsonautes du Pays Basque et Sud Landes :

Il y a urgence à agir vite (florilège)

Une nouvelle marche pour le climat est annoncée par Bizi le samedi 25 mai.