Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

PHOTOS-VIDEOS : Les gilets jaunes de Charente-Maritime ont manifesté à Rochefort

-
Par , France Bleu La Rochelle

Ils étaient 1 200 selon la police, 2 200 selon les référents, les gilets jaunes de Charente-Maritime avaient décidé d’unifier leur mouvement. Leur pari semble avoir été réussi. En tout cas, la manifestation, samedi, a attiré du monde et s'est faite dans le calme.

Entre 1 200 et 2 200 personnes ont défilé dans les rues de Rochefort.
Entre 1 200 et 2 200 personnes ont défilé dans les rues de Rochefort. © Radio France - Thomas Coignac

Les "référents" des gilets jaunes avaient le sourire à la sortie de la manifestation, ce dimanche à Rochefort. Une semaine après les 5 000 personnes dans la rue en Charente-Maritime, ils avaient décidé de mieux s'organiser. Et d'appeler tous les groupes du département à venir au rendez-vous, esplanade du cinéma à Rochefort. Certes, huit autres manifestations étaient organisées en Charente-Maritime, mais la leur a bien marché. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Parti vers 11 heures, le cortège s'est promené dans les rues de Rochefort, passant notamment par l'Arsenal et la gare. Une manifestation sans violence et dans un esprit bon enfant. Les organisateurs l'avaient réclamé avant le départ, promettant qu'ils stopperaient tout en cas de débordements. Alors, les CRS ont été applaudis, les personnes aux balcon invitées à descendre dans la rue...  

Dans le cortège, on invite les habitants à descendre dans la rue.
Dans le cortège, on invite les habitants à descendre dans la rue. © Radio France - Thomas Coignac

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans le cortège tout de jaune vêtu, on trouvait des profils très différents : retraités, travailleurs précaires, habitués des manifestations, familles... 

Mais des revendications très politiques, illustrées par les nombreux slogans hostiles à Emmanuel Macron. "Macron, démission !", ou encore "Macron, t'es foutu, le peuple est dans la rue". 

Des revendications très disparates.
Des revendications très disparates. © Radio France - Thomas Coignac
Des revendications très disparates.
Des revendications très disparates. © Radio France - Thomas Coignac
Des revendications très disparates.
Des revendications très disparates. © Radio France - Thomas Coignac

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les meneurs de la manifestation ont ensuite été reçus à la sous-préfecture de la Charente-Maritime, par le sous-préfet et le maire de Rochefort. Pendant ce temps là, certains partaient organiser des opérations "péage gratuit", d'autres souhaitaient retourner bloquer les autoroutes. Et après s'être accordés sur une journée de repos dimanche, ils promettaient déjà de continuer le combat lundi.

Les gilets jaunes devant le cinéma de Rochefort.
Les gilets jaunes devant le cinéma de Rochefort. © Radio France - Thomas Coignac
Choix de la station

À venir dansDanssecondess