Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - VIDÉOS. Une classe défense en Dordogne, pour stimuler la cohésion et l'esprit citoyen

lundi 28 mai 2018 à 6:05 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Une délégation de parlementaires de la commission défense de l'Assemblée nationale était en Dordogne vendredi, au centre d'entraînement des forces de gendarmerie. Ils ont rencontré les 24 élèves de la "classe défense" du collège de Saint-Astier

Les élèves de la classe défense du collège Arthur Rimbaud de Saint-Astier
Les élèves de la classe défense du collège Arthur Rimbaud de Saint-Astier © Radio France - Antoine Balandra

Saint-Astier, France

Sept parlementaires de la commission de la défense nationale ont visité vendredi matin le centre national d'entraînement des forces de gendarmerie à Saint Astier. Emmenés par Jean-Jacques Bridey, député La République en Marche du Val de Marne et président de la commission défense et Jean Pierre Cubertafon, député Modem/ LREM du Périgord vert, ils ont pu rencontrer la "classe défense" du collège Arthur Rimbaud de Saint Astier. Vingt-quatre jeunes (12 filles, 12 garçons) d'une même classe troisième et âgés de 14/15 ans qui ont participé à cinq jours de formation au Centre d'entraînement des gendarmes étalés sur l'année.

Les élèves de troisième de la classe défense du collège Arthur Rimbaud de Saint Astier - Radio France
Les élèves de troisième de la classe défense du collège Arthur Rimbaud de Saint Astier © Radio France - Antoine Balandra

Une expérience qui pourrait peut être inspirer les députés sur le futur service civique obligatoire. Pendant les cinq jours au centre d'entraînement des forces de gendarmerie, ils ont tout fait : parcours dans le noir, mur à franchir grâce à la cohésion du groupe, cérémonies citoyennes également.

"J'ai adoré, cela ma permis de découvrir plein de choses sur moi même" dit Lucie

"Cela fait du bien pour le dépassement de soi, pour la cohésion, on se retrouve" explique quant à lui Valentin

Le formateur des gendarmes, le lieutenant colonel Alain Gloannec a vu évoluer très vite les jeunes venus au centre d'entraînement des forces de gendarmerie.

"Il faut créer chez eux de la cohésion, de l'entraide, du dépassement de soi... Au départ j'ai vu des adolescents qui étaient très renfermés, très interrogatifs, et en fait, finalement, dès la quatrième journée, sous les caméras d'une chaîne de télé, ils étaient parfaitement à l'aise". 

Un constat confirmé par la professeur principale. "Quand ils sont arrivés, c'était une classe un peu difficile, très bavarde, et au fil des journées, on a senti la différence, sur l'entraide, sur la cohésion de classe, sur la mise au travail, ils se sont mis au travail, et le fait qu'ils découvrent le goût de l'effort, cela s'est répercuté scolairement et ils se sont plus impliqués dans l'établissement, ils ont été quasi irréprochables au niveau discipline, ce qui était loin d'être le cas au début de l'année" dit la professeur.

Aujourd'hui, la "classe défense" est plébiscitée, puisque les gendarmes disent avoir reçu des demandes de plusieurs collèges pour reproduire l'expérience, même s'ils ne peuvent pas dire oui à tout le monde.

Et cette expérience pourrait servir de "pilote" pour inspirer le service civique universel voulu par le président Macron. C'est en tout cas ce qu'espère Marianne Dubois, députée Les Républicains du Loiret, auteur d'un rapport sur le service universel.

La délégation de parlementaires avec les autorités de gendarmerie à Saint Astier - Radio France
La délégation de parlementaires avec les autorités de gendarmerie à Saint Astier © Radio France - Antoine Balandra

"L'idée, c'est de renforcer tout ce qui est enseignement de défense et de citoyenneté au collège puis après, entre 18 et 25 ans, favoriser l'engagement dans des associations par exemple" dit Marianne Dubois, qui a trouvé les élèves "extra". "Cela donne vraiment envie de développer ce dispositif, qu'il y en ait au moins dans toutes les académies" dit la députée.

Des parlementaires qui assistent à des exercices grandeur nature

Le reste de la visite a été consacrée à assister à des exercices grandeur nature, témoins du savoir faire du centre d'entraînement des forces de gendarmerie, un centre unique en France et sans doute en Europe, où viennent s'entraîner des gendarmes d'Espagne, de Suisse, de Roumanie, ou encore du Pérou. En voici quelques images.

Exercice en situation de rétablissement de l'ordre face à des casseurs - Radio France
Exercice en situation de rétablissement de l'ordre face à des casseurs © Radio France - Antoine Balandra
Préparation d'un exercice de rétablissement de l'ordre avec une manifestation qui dégénère - Radio France
Préparation d'un exercice de rétablissement de l'ordre avec une manifestation qui dégénère © Radio France - Antoine Balandra
Un gendarme espagnol venu s'entraîner à Saint Astier (à droite) - Radio France
Un gendarme espagnol venu s'entraîner à Saint Astier (à droite) © Radio France - Antoine Balandra
Démonstration de tir avec des armes non létales - Radio France
Démonstration de tir avec des armes non létales © Radio France - Antoine Balandra
Exercice grandeur nature avec gaz lacrymogène à Saint Astier - Radio France
Exercice grandeur nature avec gaz lacrymogène à Saint Astier © Radio France - Antoine Balandra
Les députés dont Jean Pierre Cubertafon avec des masques à gaz, à Saint Astier - Radio France
Les députés dont Jean Pierre Cubertafon avec des masques à gaz, à Saint Astier © Radio France - Antoine Balandra
Une voiture désossée au centre d'entraînement des gendarmes de Saint Astier - Radio France
Une voiture désossée au centre d'entraînement des gendarmes de Saint Astier © Radio France - Antoine Balandra