Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Pics de chaleur : police et gendarmerie renforcent leurs contrôles à la carrière de Limont Fontaine

-
Par , France Bleu Nord

Début juin un quadragénaire est mort sur le site CBS après une chute et une hydrocution. Pour éviter un nouveau drame avec ces chaleurs, les autorités, les forces de l'ordre et la direction du site ont décidé de sévir pour éviter tout accès sur ce site interdit.

Nicolas Degrave, responsable du site, Céline Fauquet, responsable du service sécurité, Hélène Buridant, responsable régionale
Nicolas Degrave, responsable du site, Céline Fauquet, responsable du service sécurité, Hélène Buridant, responsable régionale © Radio France - Rafaela Biry Vicente

Dès que la température dépasse les 22°, le directeur du site Nicolas Degrave s'attend à des visites sur sa carrière encore en activité dont un des sites est en eau. Et pourtant l'endroit interdit est très sécurisé, pour aller se baigner les contrevenants doivent passer 2 gros portails surplombés de pics et de barbelés, mais pas de quoi les dissuader, car ce sont "des bandes organisées" explique le directeur qui viennent avec du matériel adapté, et tous les jours ou presque l'énorme cadenas est endommagé.

Maillons du cadenas cisaillés
Maillons du cadenas cisaillés © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le défilé des baigneurs en short et en tongs à côté des engins de chantier a pu atteindre les 300 personnes en une journée explique til. Des baigneurs qui peuvent venir de la métropole lilloise pour passer la journée, voir la nuit, ou des parents qui déposent leurs enfants pour l'après midi, avec parfois des poussettes, se désole la directrice régionale Hélène Buridant.

Une eau turquoise mais très dangereuse
Une eau turquoise mais très dangereuse © Radio France - Rafaela Biry Vicente

La carrière devient une vraie plage, il faut dire que c'est un décor de carte postale avec une falaise et une eau turquoise très alléchante mais très dangereuse aussi

Il y a un risque d'hydrocution avec une eau à 10°, risques de noyade, mais aussi de chute dans une nappe phréatique où les niveaux d'eau bougent. Un jour vous sautez il ne se passe rien, mais si les niveaux ont baissé vous pouvez vous fracasser sur un ancien enrochement

Le directeur craint aussi des accidents avec des engins de chantier qui ne verraient pas forcément les enfants par exemple.

Barbelés et portail à l'entrée du site
Barbelés et portail à l'entrée du site © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Police et gendarmerie vont multiplier les contrôles avec les pics de chaleur, et CBS va aussi poser 5000m2 de barbelés en plus pour sécuriser encore un peu plus le site.

Le maire Alexandre Parée menace lui de prendre des "mesures chocs" pour stopper les baigneurs avec pourquoi pas des mise en fourrière de leurs véhicules.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu