Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A pied, 650 kilomètres sur les pas de son grand-père Poilu

jeudi 28 juillet 2016 à 11:13 Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu

Un Normand de 63 ans boucle ce jeudi dans la Marne un périple de 650 kilomètres à pied. Depuis une vingtaine de jours, il marche sur les pas de son grand-père, qui fut soldat durant la Première Guerre mondiale.

Germain Bataille marche en hommage à son grand-père. Ici dans la Montagne de Reims, à La Neuville en Chaillois
Germain Bataille marche en hommage à son grand-père. Ici dans la Montagne de Reims, à La Neuville en Chaillois © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

A 63 ans, Germain Bataille s'est lancé un défi : emprunter le chemin qu'avait fait son grand-père en 1914, au sein du 25e régiment d'infanterie. Ce Normand est donc parti à pied au début du mois de juillet d'Attigny, dans les Ardennes, s'est rendu à Charleroi en Belgique, avant de redescendre à Épernay puis Sézanne, dans la Marne. Il doit arriver à Reims ce jeudi, le terme de son parcours de 650 kilomètres. Il s'est rendu "de bivouac en bivouac, de cantonnement en cantonnement et de lieu de bataille en lieu de bataille", mais assure être en "pleine forme" malgré son périple.

Blessé 3 fois et gazé en Argonne

L'histoire de son grand-père, Germain Bataille l'a découverte au début des années 2000, dans des archives militaires. Il apprend alors que son grand-père a participé quasiment à toutes les grandes batailles de la Première Guerre mondiale, a été blessé 3 fois et gazé en Argonne. Il décide de refaire le parcours de son aïeul et du 25e régiment d'infanterie :  "Ils ont vécu un enfer sur Terre, comment ne pas leur rendre hommage? Les oublier ce serait les tuer une deuxième fois."

Tout au long de son parcours, Germain Bataille a donc raconté l'histoire de son grand-père, qu'il n'a jamais connu : Hippolyte Aubert, qui fut mobilisé tout au long de la guerre jusqu'en 1918, est mort en 1945 de complications pulmonaires, séquelles des gaz chimiques de la Première Guerre mondiale.

Germain Bataille boucle 650 kilomètres en hommage à son grand-père, soldat de la Première Guerre mondiale