Société

Pierre Cheval, le "Monsieur Unesco" de la Champagne est mort

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 15 janvier 2016 à 10:35

Pierre cheval est décédé à l'âge de 66 ans
Pierre cheval est décédé à l'âge de 66 ans - Association Paysages de Champagne

Pierre Cheval, 66 ans, est brutalement décédé jeudi soir, chez lui à Aÿ. Pendant dix ans, il a incarné et porté la candidature de la Champagne à l'Unesco, jusqu'au classement en juillet 2015.

Pierre Cheval est décédé ce jeudi soir à Aÿ, la commune où il vivait et où il était adjoint au maire. A 66 ans, ce viticulteur incarnait la candidature des « coteaux, maisons et caves de Champagne » à l’Unesco.

"C'était un passionné"  - Thierry Landragin. "Sa présence physique, son vocabulaire, sa prestance ont permis de porter cette candidature" - Benoist Apparu

Un homme dédié au champagne, c'est l'image que Pierre Cheval laisse derrière lui. "C'est quelqu'un qui a beaucoup compté pour la Marne, il nous a amené une reconnaissance internationale", confie Benoist Apparu, député-maire de Châlons-en-Champagne, qui appuie sur la "pugnacité" de l'homme. 

A Hautvillers, berceau du champagne, tout le monde le connaissait, à commencer par Thierry Landragin, du restaurant l'Abbaye, qui se souvient d'un homme passionné : "Il s'est investi corps et âme dans ce travail harassant qu'était la candidature à l'Unesco. C'était un vrai pèlerinage d'arriver à convaincre que les Champenois ont des richesses et des trésors. Grâce à lui nous pourrons aller plus loin".

Dix ans de travail jusqu'au classement à l'Unesco

Depuis dix ans, Pierre Cheval était le président de l’association « Paysages du Champagne », qui portait la candidature de la Champagne à l’Unesco. Il avait été choisi, parce qu’il était viticulteur et également membre du SGV, le syndicat général des vignerons. 

Pendant dix ans il a donc négocié, rencontré des experts, mis en valeur le patrimoine de la Champagne, mobilisé les foules, essuyé des échecs aussi, jusqu’à la consécration, le 5 juillet 2015 à Bonn en Allemagne. "C’est un moment historique", disait-il ce jour-là, avant d’ajouter "L’image symbolique du champagne, vin de la célébration, de la réconciliation du bonheur et de la paix, confère à cette inscription une dimension toute particulière".

Les réactions

Benoist Apparu, le maire Les Républicains de Châlons-en-Champagne, a rendu hommage à Pierre Cheval sur son compte Twitter. 

Benoist Apparu, le maire de Châlons-en-Champagne joint par Martin Bourdin

Le maire Les Républicains de Reims, Arnaud Robinet, a lui aussi réagi à cette annonce.

Autre réaction, celle de Mario Rossi, adjoint UDI au maire de Reims.

« C'est une immense perte pour la Champagne, pour ceux qui ont eu la chance de le croiser à l'occasion de sa fantastique quête pour la reconnaissance de l'Unesco, qui restera son oeuvre », estime Franck Leroy, le maire UDI d'Epernay. 

Franck Leroy, le maire d'Epernay joint par Martin Bourdin