Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pietragalla quitte Bagnolet et s'installe à Alfortville

vendredi 28 août 2015 à 14:04 - Mis à jour le vendredi 28 août 2015 à 14:07 France Bleu Paris

Après plusieurs mois de bisbille avec la mairie de Bagnolet, le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault, la compagnie de la danseuse Marie-Claude Pietragalla, quitte la Seine-Saint-Denis pour rejoindre le Val-de-Marne et Alfortville.

Marie-Claude Pietragalla, en 2009
Marie-Claude Pietragalla, en 2009 © MaxPPP

"Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault souhaitent aujourd'hui se consacrer pleinement à leur projet artistique plutôt que de poursuivre de vaines et stériles polémiques ." Les dirigeants du Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault sont clairs dans leur communiqué, c'est un adieu sans regret à Bagnolet.

Une troupe qui a travaillé dans cette ville de Seine-Saint-Denis de longues années, mais la nouvelle municipalité contestait depuis plusieurs mois le droit des danseurs à occuper les locaux qu'ils utilisaient. Plusieurs mois de discussion n'y ont pas suffi. La mairie porte l'affaire en justice et accuse : "occupation sans droit ni titre depuis septembre 2014". Une accusation rejetée par le Tribunal de Grande Instance de Bagnolet qui, cet été, refuse l'expulsion immédiate de la compagnie de danse.

Cette victoire conforte le Théâtre du Corps Peitragalla-Derouault qui toutefois préfère quitter Bagnolet pour aller en Val-de-Marne, à Alfortville, "dans une ambiance plus propice à la création " disent les dirigeants. Ces dirigeants apparemment "zen" décochent tout de même une pique à destination de Bagnolet : leur expulsion étant demandée pour agrandir l'école mitoyenne devenue trop petite, ils disent souhaiter que les élèves de l'école Jules-Ferry n'ont pas été instrumentalisés dans cette affaire et surveilleront le devenir de leurs anciens locaux.

De son côté, le maire de Bagnolet est satisfait : "c'est une bonne nouvelle qui demande confirmation " tempère-t-il. Tony di Martino dit attendre la restitution des clés pour faire un état des lieux de sortie. Ce n'est qu'ensuite qu'il décidera d'abandonner, ou non, les poursuites en justice.

Prochain spectacle du Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault : "Je t'ai rencontré par hasard ", aux Folies-Bergères à partir du 9 février 2016 et en tournée en France.