Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Piqûres de vives et de méduses dans la Manche : "Uriner dessus ne sert à rien"

mercredi 8 août 2018 à 5:25 Par Maxime Bacquié, France Bleu Cotentin et France Bleu

Avec les fortes chaleurs qui touchent la Manche cet été, les plages sont plus occupées et forcément le nombre de piqûres de méduses ou de vives sont plus nombreuses. Un sauveteur donne quelques conseils pour traiter très vite les piqûres et surtout, il brise certaines idées reçues.

Sur la plage de Sciotot, dans la Manche, les piqûres de méduses et de vives sont nombreuses cet été.
Sur la plage de Sciotot, dans la Manche, les piqûres de méduses et de vives sont nombreuses cet été. © Radio France - Maxime Bacquié

Manche, France

Cet été sur les plages de la Manche, le nombre de piqûres de méduses ou de vives sont plus nombreuses. Voici les conseils d'un sauveteur pour traiter très vite les piqûres.

Piqûres de vives : ni urine, ni fumée de cigarette

La très grande majorité des piqûres de vives se situent sous le pied, puisque ce petit poisson se cache sous le sable, et c'est à marée basse, dans le sable humide, qu'on a le plus de chance de marcher sur ses épines dorsales. Pour empêcher le venin de se répandre, il faut tremper le pied dans un bac d'eau chaude, c'est la seule solution efficace. L'urine n'est pas assez chaude et surtout il en faudrait des litres pour un début d'effet calmant. La fumée de cigarette ou approcher un mégot n'est pas non plus efficace. 

"_Pour stopper le venin, il faut une eau à 51 degrés_," explique ce sauveteur, sur la plage de Sciotot, dans la Manche. "Mais à cette température-là, on se brûle, alors on va tremper le pied dans une eau la plus chaude possible, sans se brûler, aux alentours de 38 degrés, et après 10 minutes la sensation de douleur a normalement totalement disparue."

"Moi on m'a dit d'uriner dessus. C'est pas bon ?" Vos idées reçues sur les piqûres de vives et de méduses

Piqûres de méduses : on peut traiter directement sur la plage 

Autre piqûre redoutée par les baigneurs, celle de la méduse, qui dépose des cellules urticantes sur la peau lorsqu'on l'approche de trop près. Là encore, oubliez l'urine. La solution qui fonctionne le mieux après une piqûre, c'est de recouvrir la zone douloureuse avec du sable humide, d'attendre qu'il sèche et ensuite de frotter ce sable sec sur la plaie, comme pour un gommage. 

"Cela permet d'enlever les cellules urticantes et on peut donc le faire directement sur la plage," explique le sauveteur. "Comme pour les vives, certains pensent qu'il faut uriner dessus mais là encore ça ne sert à rien."

Piqûres de guêpes : désinfecter et appliquer du froid

Cette année, les baigneurs et les sauveteurs sont unanimes pour affirmer qu'il y a plus de guêpes que les années précédentes autour des plages. La chaleur les rends agressives. Pour soigner une piqûre de guêpe, il faut cette fois penser au froid. 

"En premier lieu, on pense d'abord à désinfecter la plaie, une fois qu'on s'est assuré que le dard de la guêpe n'est pas resté dedans. Souvent ce n'est pas le cas puisque les guêpes peuvent piquer plusieurs fois. Après avoir désinfecter, on applique un bloc de froid sur la zone de la piqûre pour éviter qu'elle ne gonfle. Et si la plaie reste douloureuse le lendemain, il faut aller voir un médecin."