Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Piscines du nord Franche-Comté : la fréquentation plonge

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

C'est l'heure du bilan dans les piscines plein air du nord Franche-Comté. La saison estivale a été très mauvaise au niveau de la fréquentation. Le nombre d'entrées est en chute libre.

Le centre aquatique de Delle a vu sa fréquentation chuter entre la saison estivale 2018 et 2019 : une baisse de 6 300 entrées
Le centre aquatique de Delle a vu sa fréquentation chuter entre la saison estivale 2018 et 2019 : une baisse de 6 300 entrées - Ville de Delle

Franche-Comté, France

Les piscines plein air du nord Franche-Comté ont fermé leurs portes le weekend dernier. Et les responsables ont de quoi faire la tête. A Belfort, Montbéliard ou encore Delle, la fréquentation est en chute libre.

On ne sait pas où étaient les gens ! - Alain Loeby, responsable technique des piscines au Grand Belfort

Les responsables des piscines ne peuvent que le constater : la baisse du nombre d'entrées est générale cette année notamment à Belfort. La piscine du parc aux Résidences a fait le plein à la fin du mois de juin. Le premier épisode de canicule a attiré beaucoup de monde mais la chute a été brutale entre juillet et août avec plus de 5 000 entrées en moins. " La fréquentation a été assez faible même lors des fortes chaleurs. On ne sait pas où étaient les gens. On n'a pas d'explications d'autant qu'à Belfort, on a fait des efforts sur les animations" explique Alain Loeby, responsable technique des piscines au Grand Belfort.

Juillet et août : une baisse de 6 300 entrées à Montbéliard

L'érosion est générale. A Delle, début juillet et fin août, la ville a réduit les horaires d'ouverture du centre aquatique. On a perdu là bas 5 800 nageurs par rapport à l'été 2018. Il semble que les habitués du complexe de la cité frontalière aient été plus nombreux cette année à partir en vacances en août. 

A la piscine plein air de Montbéliard, la baisse est encore plus spectaculaire : 6 300 entrées en moins entre la saison estivale 2018 et 2019. Citédo à Sochaux a réalisé 5 000 entrées en moins par rapport à l'été 2018.

La concurrence des piscines individuelles

L'évolution de la fréquentation des piscines publiques est liée à un ensemble de facteurs. " On a eu chaud à la fin de la période scolaire au mois de juin. Est ce que les gens s'y sont habitués et ont investi dans des piscines privées ? Ce qui est sûr, c'est que l'on ressent cette tendance sur notre secteur" explique Jérôme Mouchet, directeur du service des sports de la ville de Delle. La sécheresse interminable de 2008 a surement joué dans l'esprit des gens. Beaucoup ont décidé d'acquérir des bassins pour les installer chez eux

Face à ce constat, les responsables des piscines rappellent l'importance de l'apprentissage de la natation en bassin encadré. " Les piscines publiques sont très importantes dans l'apprentissage de la natation. C'est fondamental. Le nombre de noyades a largement augmenté cette année encore en France et on sait que cela arrive de manière régulière dans les piscines privées" conclut Jérôme Mouchet.

Les adeptes des piscines n'ont pas changé de lieux pour autant puisque les bases de loisirs de plein air comme Brognard et Malsaucy n'ont pas attiré de nouveaux nageurs cet été. Les plages étaient loin d'être remplies durant toute la période estivale.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu