Société DOSSIER : Place Net

PLACE NET - Les Savoyards en force au Kazakhstan, "l'affaire Pénélope Fillon" vue du Danemark et la poêle du futur

Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie mardi 31 janvier 2017 à 11:28

Place Net
Place Net - ©Getty

Les Universiades, l'équivalent des JO universitaires, à Almaty au Kazakhstan avec une délégations de dix-sept étudiants de Savoie Mont-Blanc, la poêle du futur mijote dans l'usine Tefal de Rumilly, et deux Danois en vacances à Chamonix s'exprime sur "l'affaire Pénélope Fillon".

Le fondeur savoyard Alexandre Pouyé 23 ans, originaire de Peisey-Vallandry a décroché le bronze sur le 10km classique ce lundi matin en ouverture des Universiades au Kazakhstan, l'équivalent des JO universitaires.

" Première breloque pour le camp tricolore " aux Universiades d'Almaty tweete Nordic Magazine.
Sur les 2 000 athlètes de 60 pays présents au Kazakhstan, 39 sont français. Ils viennent à 95% des universités de Grenoble et de Savoie Mont-Blanc. Chambéry et Annecy ont envoyé une délégation de 17 athlètes.

Le directeur du comité régional du sport universitaire s'arrête sur une autre image que celle des podiums de ces Universiades :

" L'affaire Pénélope Fillon " enflamme le compte Facebook Humans of Chamonix

Les réseaux sociaux sont pleins de commentaires ce qu'on appelle désormais "l'affaire Pénélope Fillon". Le compte Facebook de Humans of Chamonix, ouvert par Christine Seigneur, pour faire partager ses expériences de montagne (elle était l'invitée de l'émission Passion Montagne sur France Bleu Pays de Savoie ce dimanche à 11h), en a été la victime. Tout est parti du post de deux Danois, en vacances à Chamonix pour faire du ski.

Copie d'écran Facebook - Aucun(e)
Copie d'écran Facebook

Les internautes ont du mal à entendre la comparaison, et la critique, à lire les commentaires qui suivent, sur le ton du "c'est pas au Danemark de nous donner des leçons de démocratie", ou encore de "profitez du ski, de la bonne bouffe et du bon vin, le reste on s'en occupe, merci".

Puisque c'est comme ça, je retourne aux fourneaux

Voilà un sujet qui ne fâche pas, quoi que... Le quotidien Les Echos nous annonce la sortie cet été de la première poêle avec des capteurs de températures. Elle sera fabriquée par Tefal sur le site de Rumilly. Cinq brevets ont été déposés pour ce système. Les test sont réalisés au labo de l'usine de Haute-Savoie. Les Échos nous disent qu'une dizaine de salariés cuisinent toute la journée pour mesurer la résistance et l'anti-adhérence des casseroles.

Zed a régi à cet article et notamment à la citation du directeur marketing de Tefal dans l'article : « Avec cette innovation, nous visons les femmes très occupées, le soir avec leurs enfants, et qui ont autre chose à faire que de veiller leurs plats ». Zed se demande si en bon père de famille qui sait faire à manger, il fait quand même partie de la cible marketing de Tefal. Les clichés ont la vie dure au fond de la poêle du futur.