Société

Plan anti-pollution à Paris : des interdictions, des aides et une journée sans voiture le 20 septembre 2015.

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mercredi 28 janvier 2015 à 14:39

Le pic de pollution peut entraîner un voile dans le ciel, comme ici à Paris en mars 2012
Le pic de pollution peut entraîner un voile dans le ciel, comme ici à Paris en mars 2012 © Maxppp

Un Plan pour lutter contre la pollution atmosphérique va être présenté au Conseil de Paris les 9, 10 et 11 février 2015. Découvrez le détail des nouvelles mesures proposées par la Mairie de Paris.

La Ville de Paris souhaite limiter la circulation des véhicules les plus polluants

Le Plan anti-pollution propose que Paris devienne une "zone de basses émissions" qui sera progressivement interdite à tous les véhicules polluants.Le première étape est prévue dès cet été.

A partir du 1er juillet 2015 , la circulation des cars et des poids lourds diésel les plus polluants pourrait être interdite dans la capitale. Sont concernés : les véhicules antérieurs au 1er octobre 2001 . La maire de Paris veut une interdiction tous les jours y compris le week-end de 08h00 à 20h00.

Le 1er juillet 2016, l'interdiction de circuler dans la capitale devrait s’appliquer à tous les véhicules les plus polluants de classe 1 autrement dit antérieur à 1997 pour les véhicules particuliers et les camionnettes . Seront donc concernés, les véhicules légers, les véhicules utilitaires légers et les deux-roues motorisés. Ils ne pourraient pas circuler dans Paris du lundi au vendredi .

Entre 2017 et 2020 , les deux roues motorisés antérieurs au 31 mai 2000 , les véhicules particuliers antérieurs au 1er janvier 1997 , les véhicules utilitaires légers antérieurs au 1er octobre 1997 et les poids-lourds antérieurs au 1er octobre 2001 seront progressivement interdits dans la capitale.

Des dérogations temporaires ciblées seront possibles indique le Plan.

Une aide aux usagers qui vont s’orienter vers un transport propre

La Ville veut prendre de nouvelles mesures qui devraient inciter soit à l’abandon soit au remplacement d’un véhicule polluant.

L’ensemble de ces mesures est regroupé sous le label "Paris Atmosph’Air " et sera financé grâce à un effort budgétaire exceptionnel de 5 millions d’euros dès 2015 .

Parmi les mesures phares il y a :

L’  offre découverte Autolib pour tous les Parisiens de moins de 25 ans qui ont obtenu leur permis de conduire depuis moins d’un an. Ils pourront bénéficier de la prise en charge de 50 % du coût de leur abonnement annuel à Autolib’ plus un crédit de 50 € de trajets pré-payés offerts.

Pour les Parisiens qui abandonneront leur voiture concernée par les restrictions de circulation, leur Pass Navigo ou leur abonnement Vélib’ pour une durée d’un an sera remboursé . Ils pourront aussi choisir le remboursement jusqu’à 400 € pour l’achat d’un vélo et d’accessoires et cela dès l’été 2015.

Pour les copropriétés qui s’équiperont d’abris vélos sécurisés, la prise en charge atteindra 50 % du montant total dans la limite de 2 000 euros. Pour celles qui installeront des points de recharge pour véhicules électriques dans les parties communes, il y aura une prise en charge de 50 % du montant total, plafonné à 500 € par point de recharge dans la limite de 4 points.

Le Plan propose une aide financière à l’acquisition d’un véhicule électrique ou au gaz pour les professionnels mobiles. Cette offre est réservée aux très petites entreprises, artisans et commerçants. Elle est destinée aux professionnels parisiens ainsi qu’aux professionnels de la petite couronne (92, 93 et 94) qui viennent travailler à Paris. Elle interviendra en complément des mesures prises par l’Etat (bonus de 6300 euros pour l’achat d’un véhicule propre dans la limite de 27 % du coût d’acquisition et réflexion sur un bonus majoré de 10000 euros sous certaines conditions).

Anne Hidalgo veut aussi créer un crédit à taux préférentie l pour l’achat, par un professionnel, d’un véhicule propre.

Un "centre de mobilité "  permettra de répondre aux questions sur l’offre de mobilité parisienne. Il aidera ceux qui le souhaitent à trouver des solutions adaptées à leur déplacement dans la capitale.

Journée sans voiture

Une journée sans voiture est prévue le dimanche 20 septembre 2015 à Paris. Elle aura lieu à l'occasion de la semaine européenne de la mobilité.

Les modes alternatifs à la voiture individuelle vont être intensifiés

Le plan propose le développement des transports publics ou en libre-partage. Nouveaux trams, prolongement de lignes de métro mais aussi un métro qui ferme plus tard la nuit et la création du pass unique Mobilités . Le service Vélib’ et l’offre Autolib’ vont se développer avec plus de bornes   de recharge et la gratuité de la recharge la nuit . Les stations de gaz naturel pourraient être intégrées aux stations-services parisiennes pour faciliter le développement des véhicules qui fonctionnent au gaz.

Paris souhaite donner plus de place aux cyclistes et aux piétons

Le nombre de voies cyclables devrait être doublé. Un plan sera élaboré en faveur des piétons. Des garages sécurisés pour les vélos devraient se multiplier. Les zones à 20km/h vont s’étendre et les zones à 30km/h en dehors des grands axes devraient se généraliser.

Dès 2016, une zone à trafic limité où la circulation serait strictement réservée aux riverains, aux taxis, professionnels, clients des hôtels, pourra être mise en œuvre dans certains quartiers, par exemple l’hyper-centre de Paris mais pas seulement.

Des voies à ultra basse émission pourraient être expérimentées dès 2016. Sur ces axes où la circulation serait réduite, un sens de circulation pourrait être réservé aux véhicules propres.

Les zones "Paris respire" pourraient être étendues dès 2015 à d’autres quartiers.

Paris va poursuivre le renouvellement de son parc routier

En 2015, la Ville compte remplacer tous ses utilitaires diésel soit les 300 fourgonnettes encore en service.

Qualité de l’air et Métropole

La loi prévoit que la Métropole qui verra le jour en 2016 ait la compétence sur la qualité de l’air. La Ville de Paris a décidé d’engager une concertation avec l’ensemble des élus de paris Métropole sur la question de la lutte contre la pollution. Le but est de rassembler les collectivités qui le souhaitent pour établir un plan de lutte contre la pollution l’air efficace à l’échelle de la Métropole.