Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plan particulier de la Creuse : les 17 groupes de travail ont rendu leurs travaux

vendredi 22 juin 2018 à 17:32 Par Maxime Fayolle, France Bleu Creuse

Philippe Ramon, l'émissaire envoyé par le gouvernement pour gérer ce plan particulier de la Creuse, a compilé les conclusions des 17 groupes de travail. Une centaine de projets sont sont sur la table.

Philippe Ramon, l'émissaire du gouvernement pour ce plan particulier de la Creuse
Philippe Ramon, l'émissaire du gouvernement pour ce plan particulier de la Creuse © Radio France - Olivier Estran

Guéret, France

Dix sept groupes de travail ont planché pendant plusieurs mois sur trois thématiques pour élaborer divers projets dans le cadre du plan particulier de la Creuse. On trouve notamment des groupes de travail sur l'agriculture, le tourisme, les nouvelles technologies, la santé, la culture etc ...

Un enthousiasme mesuré de la part des élus et syndicats

Les projets sont nombreux, près d'une centaine. On retrouve notamment la culture du cannabis thérapeutique, la volonté de faire de Guéret une ville pré-olympique 2024 ou encore la création d'un grand salon du drone. Des solutions qui doivent permettre d'inverser le solde migratoire et de créer de l'emploi. "Toutes les communes doivent se sentir concernées, explique le maire de Champagnat Christian Echevarne. Cela permet de faire un point sur nos besoins, c'est bien même si ça paraît un peu lointain."

Du côté des syndicats présents, on hausse les sourcils : "On a l'impression qu'on nous a écoutés mais pas entendus, déplore Hélène Canet secrétaire de l'union locale CGT à La Souterraine. On a des gros doutes en matière d'emploi, on ne parle pas d'industrie, pas de mobilité. On a peur que ce plan représente beaucoup d'argent pour peu de résultat."

"Une cinquantaine de projets mis en oeuvre d'ici deux ans"

Philippe Ramon, l'émissaire du gouvernement pour ce plan particulier, veut aller vite : "Si on arrive à sortir 50 projets en deux ans, cela fait de la Creuse un département dynamique. Des phases de réflexion on a eu avant, _il faut passer à la mise en oeuvre_. On sera sur des choses concrètes qui vont changer la vie des gens dans les deux ans qui vont venir." Les projets seront désormais transmis au gouvernement d'ici la mi-juillet.

Retrouvez la centaine de projets discutés dans ce plan