Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plan santé dans les Deux-Sèvres : "Il nous manque une centaine de médecins"

-
Par , France Bleu Poitou

Fin janvier, le département des Deux-Sèvres a adopté un vaste plan santé. Objectif : lutter contre une désertification médicale qui s'accélère. Béatrice Largeaud, vice-présidente du conseil départemental, décrypte la nouvelle stratégie pour attirer de nouveaux médecins.

A Sèvres-Anxaumont, il n'y a plus qu'un seul médecin généraliste dans le cabinet médical de la commune
A Sèvres-Anxaumont, il n'y a plus qu'un seul médecin généraliste dans le cabinet médical de la commune © Radio France - Isabelle Rivière

Comment convaincre de nouveaux médecins de s'installer dans les Deux-Sèvres, particulièrement en zone rurale ? Il y a urgence, admet Béatrice Largeaud, vice-présidente du conseil départemental en charge des solidarités. "On considère qu'on a 75 médecins généralistes libéraux pour 100.000 habitants dans les Deux-Sèvres, alors qu'en Nouvelle-Aquitaine, c'est 100 pour 100.000." Et avec de nombreux départs à la retraite dans les prochaines années -plus de 30% des médecins en place ont plus de 60 ans-, le département doit trouver des solutions. Un vaste plan santé a été lancé fin janvier. 

Il nous manque au moins une centaine de médecins - Béatrice Largeaud

Les aides financières instaurées en 2019, à hauteur de 50.000 euros, n'ont pas bien fonctionné. Alors le département a effectué un "nouveau diagnostic" sur les besoins. Certaines zones dans le sud des Deux-Sèvres sont particulièrement en manque de praticiens. "On a mis autour de la table tous les partenaires (...) notre stratégie et notre plan d'action sont assez complets" explique Béatrice Largeaud. Objectif : faciliter l'installation de nouveaux médecins en leur facilitant le quotidien : accompagnement à la recherche d'emploi pour le conjoint, aide au logement, appui pour la création d'un site Internet, sont autant de mesures du plan santé. 

Développement des maisons de santé et de la télémédecine

Le plan santé veut aussi mettre l'accent sur les regroupements de praticiens au sein de maisons de santé, destinées aux médecins généralistes mais aussi spécialistes. Ces établissements seraient équipés pour des consultations en télémédecine, autre grand axe du plan santé. Encore faut-il convaincre les patients, pas toujours équipés pour les rendez-vous à distance par internet. Béatrice Largeaud est confiante. "Comme on prévoit 100% du territoire en fibre optique d'ici 2025, on est totalement dans cette lutte contre la désertification médicale" souligne-t-elle. Un bilan annuel de ce plan santé est prévu. Pour Béatrice Largeaud, les effets seront visibles dans les cinq ans à venir.

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess