Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plateau de Millevaches en Corrèze : une force de liaison de la gendarmerie pour être plus près des habitants

-
Par , France Bleu Limousin

Sur le plateau de Millevaches en Corrèze les gendarmes misent sur la proximité. Depuis un an une force de liaison y est expérimentée. Des patrouilles thématiques sont menées régulièrement; un dispositif d'alertes et d'informations est proposé. Un outil qui a montré son utilité et qui est prorogé.

La force de liaison patrouille de manière thématique : un jour chez les commerçants de tel bourg, un autre chez les élus, chez les personnes très isolées etc.
La force de liaison patrouille de manière thématique : un jour chez les commerçants de tel bourg, un autre chez les élus, chez les personnes très isolées etc. © Radio France - Philippe Graziani

Si tu ne vas pas à la gendarmerie la gendarmerie ira à toi. Lagardère n'aurait pas dit mieux pour expliquer l'idée de départ de cette force de liaison du plateau de Millevaches lancée par la gendarmerie corrézienne en décembre 2019. Créée à la suite d'un questionnaire proposé aux habitants elle repose sur le constat que les habitants de ce vaste territoire à la densité de population très faible, 9000 habitants sur 90 000 hectares, ne se rendent à la gendarmerie que par contrainte, pour déposer plainte par exemple. 

Des patrouilles ciblées

"Nous sommes arrivés à la conclusion que si les services de gendarmerie étaient bien identifiés, et que la question de la sécurité n'était pas prégnante, malgré tout il y avait une attente et des préoccupations qui pouvaient s'exprimer" souligne la colonel Armelle Valentin, commandante du groupement de gendarmerie de la Corrèze. C'est ainsi qu'est née l'idée de mettre en œuvre cette force de liaison sur les secteurs de Bugeat, Sornac et Meymac. Celle-ci consiste en des patrouilles thématiques régulières, chez les commerçants, les élus, les habitants les plus isolés ou encore dans les lieux de tourisme en été. "On prend des nouvelles des gens. Il y a des gens qui nous apportent des informations sur ce qu'il se passe dans leur commune" explique le gendarme Frédérick Aupetit le commandant de cette force de liaison composée de deux militaires et de deux réservistes. A ces patrouilles s'ajoute un dispositif d'alertes et d'informations par SMS sur les cambriolages par exemple ou sur l'état des routes en temps de neige.

Le souci premier n'était pas celui de la sécurité" Colonel Armelle Valentin

La population plébiscite cette initiative. "La gendarmerie c'est important ici, dit Jean-Michel Godet, boulanger à Bugeat. Vous pouvez les rencontrer dans la campagne, ils vont s'arrêter, ils vont vous demander si tout va bien. C'est pas que de la repression. Il y a aussi un contact humain qui est très important." Sans parler qu'ils rassurent les populations notamment dans les zones les plus isolées. Même "si le souci premier n'était pas celui de la sécurité ou de l'insécurité" rappelle la colonel Valentin. C'est tout de même "un appui" selon elle qui précise que la délinquance a globalement baissé dans le secteur depuis un an. Elle ne se risque toutefois pas à imputer cette baisse au dispositif. Mais c'est un bel encouragement tout de même. La décision a déjà été prise de prolonger cette force de liaison en 2021.

#Masolution

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous notamment en matière de sécurité ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess