Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plateforme antidiscriminations : une centaine d'appels par jour depuis son lancement, selon Elisabeth Moreno

-
Par , France Bleu

Selon la ministre chargée de l’Égalité des chances, la plateforme antidiscriminations, joignable au 3928, enregistre plusieurs dizaines d’appels quotidiens, huit jours à peine après son lancement.

Employée d'une plateforme téléphonique (illustration)
Employée d'une plateforme téléphonique (illustration) © Maxppp - Alexandre Marchi

"Il y a entre 110 et 150 appels par jour, ce qui prouve la nécessité de ce service et que les gens se sentaient bien seuls avec leurs discriminations et les violences qu'ils pouvaient subir", a déclaré ce samedi chez nos confrères de franceinfo Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.  

"Il y a 25 critères de discriminations aujourd'hui qui sont prohibés", rappelle Elisabeth Moreno. Parmi eux, des discriminations liées à l'apparence physique, le sexe, la grossesse, le handidap pour encore la religion. Cette plateforme permet, selon la ministre, aux personnes qui n’osent pas porter plainte "de pouvoir s’entretenir avec des personnes formées, qui connaissent le droit et qui peuvent diriger vers des services de l’État". 

"Beaucoup de gens pensent aujourd'hui que quand vous êtes discriminés, on s'habitue au fait que ce ne soit plus traité", souligne Elisabeth Moreno qui poursuit : "Cette plateforme est là pour dire que cela peut être traité et que la justice est là pour accompagner." 

La plateforme antidiscriminations, joignable au 3928, a été lancée le vendredi 12 février pour permettre de signaler des cas de discriminations. Elle est gérée par le Défenseur des droits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess