Société

Plus d'un français sur deux se sent menacé par la pauvreté

Par Géraldine Houdayer, France Bleu mardi 6 septembre 2016 à 7:52 Mis à jour le mardi 6 septembre 2016 à 10:53

A Lille, les bénévoles du secours populaire récupèrent des denrées dans les supermarchés pour les distribuer aux bénéficiaires
A Lille, les bénévoles du secours populaire récupèrent des denrées dans les supermarchés pour les distribuer aux bénéficiaires © Maxppp - Edouard BRIDE

Le Secours populaire dévoile les résultats de son enquête annuelle sur la perception de la pauvreté par les Français. Plus d'un français sur deux estime que sa vie quotidienne est menacée par la pauvreté. Ce sont nos confrères de France Inter qui ont révélé ces chiffres ce mardi matin.

En 2016, plus d'un Français sur 2 juge que sa vie quotidienne est menacée par la pauvreté. Ce sont les résultats du baromètre annuel du Secours populaire, réalisé avec l'Ipsos, dont France Inter révèle les conclusions ce mardi. La pauvreté augmente de 3 points en 2016 par rapport à l'an dernier : 38% des personnes interrogées répondent qu'elles ont été confrontées à la pauvreté.

"Pour ces familles, un frigo qui tombe en panne, et c'est la catastrophe" Jacques Marchal, bénévole au secours populaire de Belfort

La crainte de basculer concerne aussi ceux qui ont des revenus au-dessus du seuil de pauvreté officiel, comme des salariés qui gagnent environ mille euros par mois. Jacques Marchal, bénévole au secours populaire de Belfort, explique sur France Bleu Belfort : "Ce sont des familles qui ont des revenus, mais très précaires. Les charges sont quasiment équivalentes aux ressources. Au moindre problème, par exemple un frigo qui tombe en panne d'un coup, eh bien c'est la catastrophe."

La santé fait les frais de la précarité

Conséquence de cette augmentation de la pauvreté, la santé est sacrifiée. Selon l'enquête du Secours populaire, de plus en plus de Français ne se soignent plus. Comme ici à Belfort. Jacques Marchal explique : "Quand on accueille ces gens à notre permanence, on fait un peu relais-santé. C'est parfois difficile, les bénéficiaires ont un certain tabou, une honte de parler de leurs problèmes de santé."

Des demandes en hausse de 15% sur un an

Le Secours populaire tente de les aider à avoir accès à des médecins ou des spécialistes. Grâce aux colis alimentaires, l'association permet aussi à près de trois millions de Français de manger chaque semaine. Le Secours populaire apporte aussi son aide dans les démarches administratives. Au niveau national, ces douze derniers mois, les demandes au Secours populaire ont augmenté de 15%.