Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus d'un mois après la découverte de punaises de lit dans une école maternelle à Marseille, les parents s'impatientent

lundi 14 janvier 2019 à 18:28 Par Corrine Blotin, France Bleu Provence et France Bleu

Début décembre, des punaises de lit ont été découvertes dans l'école maternelle de la Cabucelle à Marseille. Un mois et demi après, la situation n'est toujours pas réglée et de nombreux enfants restent à la maison. Les parents d'élèves s'impatientent et demandent des garanties.

l'école maternelle de la Cabucelle (15e) infestée de plunaises de lit depuis début décembre
l'école maternelle de la Cabucelle (15e) infestée de plunaises de lit depuis début décembre © Radio France - Fabien Ledu

Marseille, France

Après l'apparition des punaises de lit, début décembre,  l'école a bien été désinsectisée à deux reprises, mais les parents ignorent toujours  s'il reste ou non des punaises dans les locaux infestés et demandent le passage de chiens détecteurs, seuls à même de confirmer ou non la présence de punaises. "On demande que les chiens détecteurs repassent" précise Carine Ouerfelli, maman et  déléguée des parents d'élèves "et qu'ensuite on ait un certificat attestant qu'il n'y ait plus de punaises dans l'école, pour que les enfants puissent revenir tranquillement en classe."  

Un épisode à rebondissements

Après une première détection de punaises de lit et un premier traitement, les chiens spécialisés en ont détecté dans deux autres classes, donnant lieu à un nouveau traitement et depuis... plus rien. Les parents sont revenus à l'école avec leurs enfants lundi matin, comme Myriam et son fils Edhen, 4 ans, absent de l'école depuis un mois "je l'amène, je le ramène, je le garde, je m'organise, ce n'est plus possible et l'équipe pédagogique n'a plus d'énergie et est dans l'attente." Deux classes seulement sont ouvertes depuis le mois de décembre pour accueillir les enfants. Les enseignants de l’école, mobilisés depuis le début, avaient d'ailleurs fait jouer leur droit de retrait la semaine dernière afin d’interpeller leur hiérarchie.  

"Le passage des chiens détecteurs se fera dans les prochains jours."

La ville de Marseille, sollicitée par nos soins, a répondu que "les services de la ville mettent tout en œuvre pour que la situation puisse revenir à la normale au plus vite. Le passage des chiens détecteurs se fera dans les prochains jours" ajoutant que "la municipalité et l'Éducation nationale mènent une action partagée dès la suspicion de présence de ces insectes, pour leur éradication et l'information aux parents." Les parents de l'école maternelle de la Cabucelle qui se plaignent notamment du manque d'information depuis le début du problème,  apprécieront.

Les parents d'élèves reprochent à la ville son manque de transparence  - Radio France
Les parents d'élèves reprochent à la ville son manque de transparence © Radio France - Corrine Blotin