Société

Plus d'un senior sur deux craint de perdre son autonomie

Par Marina Cabiten, France Bleu vendredi 11 septembre 2015 à 8:45

Une infirmière aide une personne âgée à se déplacer
Une infirmière aide une personne âgée à se déplacer © Max PPP

Plus d'une personne âgée sur deux (56%) craint de perdre son autonomie et 66% estiment utile une formation aux premiers secours, selon une étude publiée vendredi par OpinionWay pour la Croix-Rouge française, qui propose d'aider les seniors à prévenir les risques.

La Croix-Rouge française présente vendredi une nouvelle formation à destination des seniors, "Bien-Etre et Autonomie", et publie à cette occasion une étude* selon laquelle plus de la moitié des personnes âgées ont peur de perdre leur autonomie (56%). 

Devenir une charge

Les seniors interrogés par OpinionWay ont peut d'être diminué intellectuellement (48%), physiquement (39%) et pour un tiers de devenir une charge pour leurs proches (31%). Les plus de 60 ans représentent près de la moitié des victimes d'accidents du quotidien, responsables chaque année de la mort de 20.000 personnes en France, et qui peuvent être un facteur de perte d'autonomie. Les personnes sondées ont été souvent déjà confrontées à des accidents domestiques (68%), personnellement (67%) ou indirectement (77%).

Prévenir les accidents

Pourtant, les seniors font partie de la tranche d'âge la moins formée aux gestes qui sauvent. C'est pourquoi la Croix-Rouge française organise cette formation, pour anticiper et prévenir les accidents du quotidien, en particulier les chutes, et apprendre les gestes de premiers secours. Bien-être, santé, activités physiques et intellectuelles sont inextricablement liés à l'autonomie. D'ailleurs, 91% des seniors pratiquant une activité physique et 94% de ceux ayant une activité stimulant la mémoire en sont convaincus. Le projet de loi de l'adaptation de la société au vieillissement doit être examiné en deuxième lecture à l'Assemblée nationale le 15 septembre.

*étude réalisée du 31 juillet au 4 août auprès d'un échantillon de 1.024 personnes, âgées de 60 ans et plus