Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 100 sépultures mises au jour au pied de la basilique Saint-Remi de Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

Des fouilles archéologiques sont menées depuis la mi-mars au pied de la basilique Saint-Remi de Reims. Elles ont permis de mettre au jour déjà plus de 100 sépultures. Une visite était organisée pour la presse ce jeudi.

Entre 500 et 600 tombes doivent être mises au jour jusqu'en janvier 2019.
Entre 500 et 600 tombes doivent être mises au jour jusqu'en janvier 2019. © Radio France - Victorien Willaume

Plus de 100 sépultures déjà mises au jour au pied de la basilique Saint-Remi à Reims. Le but : comprendre l'organisation du cimetière, sa durée d'occupation, et étudier sa population. 

Ce jeudi une visite était proposée à la presse pour voir l'avancement des fouilles archéologiques qui sont menées depuis plus de deux mois. "Ces fouilles permettent de préserver des vestiges qui auraient été détruits par les travaux d'aménagement qui sont programmés plus tard sur l'esplanade.", explique Mathilde Arnaud, responsable des opérations au service archéologie du Grand Reims.

Ce technicien dégage ce squelette avec minutie pour qu'il soit ensuite analysé.
Ce technicien dégage ce squelette avec minutie pour qu'il soit ensuite analysé. © Radio France - Victorien Willaume

Sur ce site se trouve donc un très ancien espace funéraire, plutôt bien conservé. "Avec une durée de vie qui couvre plusieurs siècles. On estime qu'il y a eu une activité funéraire du VIè au XVIII.", estime Philippe Vidal, paléoanthropologue à l'INRAP, l'Institut national de recherches archéologiques préventives.

Des objets ont également été trouvés. "Quelques tombes ont révélé du mobilier et du matériel. On a trouvé dernièrement une petite gourde du 14è siècle, associé à un individu. Donc on a une tombe qui pourrait potentiellement dater du 14è siècle." , détaille Philippe Vidal.

Tout un panel d'architectures

Au pied de la basilique, une poignée de techniciens travaillent, comme Adrien, qui dégage un squelette avec une petite pelle. "Je dois retirer la terre qui est au dessus, faire attention aux os, savoir à peu près à quel niveau le squelette est, pour éviter de taper directement au niveau des pieds et des mains, - les parties un peu sensibles -, pour bien voir l'ensemble propre, et pour pouvoir l'analyser et l'étudier.", explique-t-il.  

Il y aurait eu une activité funéraire sur ce site du VIème au XVIIIè siècle.
Il y aurait eu une activité funéraire sur ce site du VIème au XVIIIè siècle. © Radio France - Victorien Willaume

En tout, entre 500 et 600 tombes doivent être mises au jour dans les prochains mois. "On a des sépultures plus ou moins bien conservées, et aussi tout un panel d'architectures associées à ces sépultures : des sarcophages, en pierre, en plâtre, des fosses en pleine terre, des cercueils en bois...", assure Mathilde Arnaud. 

L'opération de fouilles au pied de la basilique Saint-Remi doit se poursuivre jusqu'en janvier 2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess