Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 140 références de produits cosmétiques contenant des substances interdites retirées des rayons

jeudi 26 octobre 2017 à 18:13 Par Magali Fichter, France Bleu

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes annonce ce jeudi avoir retiré des rayons 140 références de produits cosmétiques contenant des substances interdites, après des contrôles menés suite à une enquête d'UFC-Que Choisir publiée en juin.

La DGCCRF a mené son enquête à la suite d'informations d'UFC Que choisir
La DGCCRF a mené son enquête à la suite d'informations d'UFC Que choisir © Maxppp -

L'enquête de l'association UFC-Que Choisir avait fait grand bruit, au mois de juin dernier : 23 cosmétiques répertoriés, toujours en vente en France, bien que contenant des substances interdites. Suite à la publication de ces informations, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), a complété ses contrôles annuels en menant une enquête ciblée sur les conservateurs incriminés par l'association de consommateurs. Résultat, ce ne sont pas moins de 140 références qui ont été épinglées, et retirées des rayons. La DGCCRF ne donne pas les noms de ces cosmétiques, pour préserver le secret de l'enquête et pour ne pas porter préjudice aux produits qui portent le même nom mais dont la composition a changé.

Un conservateur interdit depuis le début de l'année, l'autre depuis plus de deux ans

Les deux substances pointées du doigt par l'UFC-Que Choisir sont deux conservateurs, la methylisothiazolinone (MIT), interdite dans les produits non rincés depuis février 2017, et l'isobutylparaben, interdit depuis le 30 juillet 2015. L'enquête de la DGCCRF a montré que de nombreux produits portent en fait d'anciennes étiquettes mentionnant la présence de ces conservateurs, alors qu'ils ont été reformulés.

Mais d'autres cosmétiques contiennent effectivement ces substances interdites, soit parce que certains fabricants ont essayé d'écouler leur stock jusqu'à l'entrée en vigueur de l'interdiction, soit parce qu'ils ont tout simplement ignoré cette interdiction. Dans ce dernier cas, des procès-verbaux d'infraction ont été transmis à la justice.

"Au vu des résultats obtenus, et du nombre particulièrement important de références contenant des substances interdites retrouvées dans les rayonnages, [nous maintenons] une vigilance renforcée sur ces sujets", précise la DGCCRF dans son communiqué, tout en promettant un point global au début de l'année prochaine.