Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 150 personnes expulsées du squat "5 étoiles" à Lille

-
Par , France Bleu Nord

Dès 6 heures du matin, mardi 4 juin, les forces de l'ordre ont procédé à l'expulsion des résidents du squat "5 étoiles", rue de Valenciennes à Lille. Malgré la présence de militants venus s'interposer, 161 personnes ont été évacuées de ces hangars, et emmenés en bus vers des centres de la région.

Près de 200 policiers et CRS ont installé un périmètre de sécurité entre les rues de Valenciennes et Jean Jaurès.
Près de 200 policiers et CRS ont installé un périmètre de sécurité entre les rues de Valenciennes et Jean Jaurès. © Radio France - Louise Thomann

"Pas d'expulsion sans solution" scandaient les militants alors que les forces de l'ordre tentaient de pénétrer dans le squat "5 étoiles" mardi 4 juin. Les 200 CRS les ont rapidement dégagé manu militari avant de procéder à l'évacuation de ces hangars situés dans le quartier Moulin à Lille. 

161 personnes expulsées

L'évacuation s'est déroulée de 6 heures à 9 heures du matin : un périmètre de sécurité était installé rue de Valencienne et Jean-Jaurès. Impossible, même pour les piétons, d'accéder à ces rues proches du squat. Seuls les nombreux fourgons de CRS, et les huit cars affrétés pour le transports des squatteurs s'alignaient dans ces rues. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une centaine de militants étaient assis devant les grilles du squat pour empêcher l'expulsion. Dix-huit ont été interpellés, seize d'entre eux ont ensuite été placés en garde-à-vue.  Les autres ont été repoussés hors du périmètre de sécurité. 

Une quarantaine de mineurs isolés

Loin des regards, les résidents du "5 étoiles" ont été évacués en bus. La préfecture annonce que, sur les 161 personnes présentes au squat ce matin, une cinquantaine de sans-papiers en situation irrégulière ont été emmenés en centre de rétention ; une soixantaine sont partis en centre d'accueil et d'orientation. Une quarantaine de mineurs isolés ont été pris en charge "par les services compétents"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess