Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 150 personnes manifestent à Auxerre contre la maltraitance animale

samedi 9 juin 2018 à 18:38 Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

Ils étaient plus de 150 ce samedi devant la préfecture d'Auxerre, à l'appel de l'association One Voice. En ligne de mire, le Centre d'élevage des souches (CEDS) de Mézilles, contre lequel l'association a porté plainte pour "actes de cruauté".

Plus de 150 personnes étaient réunies devant la préfecture de l'Yonne, à l'appel de l'association One Voice.
Plus de 150 personnes étaient réunies devant la préfecture de l'Yonne, à l'appel de l'association One Voice. - One Voice

Auxerre, France

C'est un rendez-vous annuel : les militants défenseurs de la cause animale dans l'Yonne se réunissent habituellement à Mézilles, où se trouve le Centre d'Elevage des Souches (CEDS), un élevage de beagles et de golden retriever, destinés à l'expérimentation en laboratoire. Mais cette année, c'est devant la préfecture de l'Yonne qu'ils étaient plus de 150 à se rassembler. Et pour cause, l'association de défense des animaux One Voice avait rendez-vous avec la directrice de cabinet du préfet.

One Voice a porté plainte

L'association a déposé plainte jeudi 7 juin, pour "actes de cruauté", "mauvais traitements" et "défauts de soins" contre le CEDS. Une plainte après avoir visité l'élevage, en compagnie d'un huissier de justice, il y a quelques semaines. One Voice avait également sollicité un rendez-vous avec le préfet. Sa présidente Muriel Arnal a été reçue par la directrice de cabinet de Patrice Latron ce samedi : "je pense que nous avons été entendu, se félicite-t-elle. La directrice de cabinet nous a assuré qu'elle allait remettre le dossier que nous lui avons remis au préfet, et qu'elle allait en parler avec lui. C'était important pour nous de lui parler de ce que nous avons constaté".

Mais qu'est-ce qui a été constaté par l'huissier ? "Il y avait 1528 chiens adultes dans cet élevage le jour du constat, et trois personnes pour s'en occuper, c'est-à-dire à peu près un employé pour 600 chiens", explique Muriel Arnal. Des chiens qui seraient confinés dans des boxs, qui ne sortiraient que peu et dans des périmètres restreints. "Les beagles et les golden retriever sont des chiens qui ont besoin d'attention. Et ce n'est pas la faute des employés, comme voulez-vous qu'il fasse pour s'occuper de 600 chiens chacun, avec une journée de sept heures ?", poursuit la présidente de One Voice.

De son côté la direction du centre d'élevage des Souches estime respecter toutes les règles. "Sinon, nous aurions été fermés depuis longtemps", nous a confié son directeur Michel Carré, qui affirme par ailleurs n'avoir pas encore été notifié de la plainte déposée par One Voice.

Des militants entre chaud et froid

Un constat d'huissier, une plainte déposée, un rendez-vous chez le préfet... De quoi remonter le moral de ces manifestants, qui regrettaient jusqu'ici que rien ne bouge ? Pas si sûr. "On a tout petit petit petit espoir... Mais ce sera long...", soupire Marie. "Y'a de l'espoir, mais aussi du désespoir, et d'impatience", regrette de son côté Brigitte.

A l'inverse Fabien lui ne veut pas se laisser abattre : "il ne faut pas abandonner. Il y a de plus en plus de gens qui sont au courant... moi-même ça fait pas longtemps que je le sais, alors que j'habite à côté !". Après le rendez-vous de Muriel Arnal avec la directrice de cabinet du préfet, les 150 manifestants ont défilé silencieusement dans les rues d'Auxerre ce samedi.