Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 19 300 tags inscrits et nettoyés sur les murs de Tours et Joué-les-Tours en 2017

lundi 7 mai 2018 à 5:56 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Selon les années 15 à 20 000 graffitis apparaissent sur les murs de Tours et Joué-les-Tours. 2017, année électorale, a été dans la fourchette haute : la brigade anti-tag a nettoyé 19 300 graffitis. Elle a aussi décollé plus de 20 000 autocollants et affiches.

Les années électorales sont propices à la prolifération des tags
Les années électorales sont propices à la prolifération des tags © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Imaginez : si on avait mis côte à côte tous les tags effacés l'an dernier dans les deux plus grandes villes d'Indre-et-Loire, ils auraient recouvert plus de 9 000 mètres carrés. C'est grosso-modo la surface d'un terrain de football et demi. L'année 2017 a été une année difficile pour les murs de la ville de Tours : les agents municipaux chargés du nettoyage ont du nettoyer plus de 19 300 graffitis. C'est un volume important mais finalement pas exceptionnel pour une année électorale durant laquelle les murs deviennent souvent des lieux d'expression.

19 300 tags et 20 600 autocollants à nettoyer en 2017 à Tours et Joué-les-Tours

Les 3 équipes qui se relaient pour nettoyer les tags ont également dû enlever 20 600 affiches et autocollants. La brigade intervient dans les 48H sur un édifice public. En revanche, les tags peuvent rester plusieurs semaines sur la façade d'un logement privé, car il faut que le propriétaire autorise l'intervention des nettoyeurs. C'est parfois un problème, car plus un tag reste longtemps sur un mur, et plus il y a des chances que d'autres graffitis apparaissent à coté.

Les tags écrits à l'encre sont plus compliqués à enlever que ceux qui sont réalisés avec de la peinture 

Les graffitis sont parfois nettoyés à la main, avec du dissolvant, mais sur les monuments historiques du vieux-Tours, par exemple, on va plutôt utiliser l'hydro-gommage, un procédé à base d'eau qui gomme les inscriptions sans attaquer la pierre. Autre solution : passer une surfaceuse ou une ponçeuse sur le mur, pour le polir. 

Sur certaines pierres poreuses, il est très difficile de totalement effacer les inscriptions. Autre point négatif : même en prenant un maximum de précautions, lorsqu'il faut intervenir plusieurs fois au même endroit, le support finit souvent par être abîmé définitivement.