Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 2.000 cyclistes pédalent à Montpellier pour "Tous à vélo"

-
Par , France Bleu Hérault

Un an après un premier rassemblement, les cyclistes de Montpellier étaient de retour dans les rues ce dimanche 10 novembre. Au moins 2.000 personnes ont pris part à l’événement, organisé par des associations d'usagers pour demander des infrastructures.

Les organisateurs de cette journée "Tous à vélo" veulent faire du vélo l'un des enjeux des Municipales
Les organisateurs de cette journée "Tous à vélo" veulent faire du vélo l'un des enjeux des Municipales © Maxppp - Elena Louazon

Montpellier, France

Les vélos ont envahi la place de la Comédie dimanche 10 novembre à Montpellier. De très nombreux cyclistes (3.000 selon les organisateurs) ont pédalé de la place de la Comédie à l'Hôtel de ville de Montpellier, pour demander la mise en place d’infrastructures à destination des vélos dans la métropole.

L’événement intervient un an après une première manifestation qui avait réuni plus de 1.000 personnes, rassemblées à l'époque pour répondre à une petite phrase du maire de Montpellier, Philippe Saurel. Lors de l'inauguration de la déviation de Castries, celui qui est également président de la Métropole avait estimé que l'absence de piste cyclable n'était pas un problème, car "faire une infrastructure pour qu'elle soit utilisée par deux personnes, c'est peut-être pas l'idéal",

Séduire les cyclistes-électeurs

Dans la foulée, le hashtag #JeSuisUnDesDeux naissait sur les réseaux sociaux sur les réseaux sociaux, pour rendre visible les nombreux cyclistes, et usagers potentiels de pistes cyclables. Depuis, le vélo est devenu l'un des enjeux de la campagne municipale.

"Cette phrase n'était pas choquante, elle était simplement représentative du fait que le vélo reste perçu comme un amusement, regrette Luis, vélo-taffeur de toujours, qui s'est engagé après les propos de Philippe Saurel. Ce n'est pas perçu comme utile, ou comme un mode de déplacement qui peut être de masse, et je pense que ça a fait réagir les gens, qui se sont dit « en fait on pourrait un petit peu être pris au sérieux »".

Sur son vélo, Catherine, membre de Vélocité, transporte une urne électorale géante. "Le vélo doit être au cœur des municipales, c'est le message qu'on voudrait faire passer, explique-t-elle. Il y a un an, cette mobilisation avait été une surprise, là on espère que le message sera entendu, quelle que soit l'issue des élections".

Les candidats déclarés étaient nombreux dimanche après-midi au milieu des vélos. Dans la foule composée de cyclistes de tous les âges, on a pu croiser Clothilde Ollier, candidate des Verts pour les municipales ; Patrick Vignal, qui brigue l'investiture de la République en Marche ; Michaël Delafosse, candidat socialiste ; et une délégation de la liste citoyenne Nous Sommes.

Des appels à manifester avaient été lancés dans plusieurs villes : à Lille, Lyon, Nantes, Strasbourg, Grenoble ou encore Valence.

La circulation a été interrompue par des bénévoles pour permettre aux cyclistes de se déplacer dans la ville - Radio France
La circulation a été interrompue par des bénévoles pour permettre aux cyclistes de se déplacer dans la ville © Radio France - Elena Louazon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu