Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 2 000 personnes rassemblées à Caen pour dire non au racisme

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Ce vendredi, plus de 2 000 personnes se sont rassemblées en fin de journée à Caen, pour rendre hommage à George Floyd et Adama Traoré. Après plusieurs prises de paroles devant le Théâtre, les participants ont manifesté calmement dans le centre-ville, avec de nombreuses pancartes.

Les manifestants se sont agenouillés entre les terrasses très fréquentées de la rue Ecuyère.
Les manifestants se sont agenouillés entre les terrasses très fréquentées de la rue Ecuyère. © Radio France - Léa Dubost

"Pas de justice pas de paix", "Black lives matter (la vie des noirs compte)", "Justice pour Adama, justice pour George Floyd"... Ces slogans ont été scandés pendant près de deux heures, ce vendredi soir à Caen, lors d'une manifestation en hommage à George Floyd, pour dénoncer les violences policières et le racisme. 

Après de nombreuses prises de paroles au début du rassemblement devant le théâtre, les manifestants ont déambulé dans le centre-ville de Caen. 

Masque sur le visage, pancarte à la main, les manifestants sont venus en nombre pour le rassemblement en hommage à George Floyd ce vendredi à Caen. La place du Théâtre était bondée lors des prises de parole.
Masque sur le visage, pancarte à la main, les manifestants sont venus en nombre pour le rassemblement en hommage à George Floyd ce vendredi à Caen. La place du Théâtre était bondée lors des prises de parole. © Radio France - Léa Dubost

"Je suis en train de me demander : dans quel monde mes enfants vont voir le jour ? Je n'ai pas envie de leur dire qu'ils vont galérer plus que les autres, comme pour trouver du travail, j'ai envie qu'ils soient fiers", confie Juliette, l'une des manifestante qui a pris la parole devant la foule. 

En 2020, on est encore en train de marcher dans la rue pour revendiquer nos droits, c'est très triste ! 

"J'ai déjà subi pas mal de racisme en France, et ça ne devrait plus être tolérable. En 2020, on est encore en train de marcher dans la rue pour revendiquer nos droits, c'est très triste ! On est pareil, il ne faut pas qu'on se limite à une couleur de peau. Ça ne devrait pas être une bataille quotidienne, devoir me battre plus que quelqu'un d'autre, juste parce que je suis noire", lance Audrey, l'une des manifestantes.

La mobilisation a duré plus de deux heures et s'est déroulée dans le calme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess