Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 200 interventions par jour pour les pompiers de l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

En 2019, les pompiers de l'Hérault sont intervenus près de 76.000 fois, soit plus de 200 sorties par jour. Le SDIS 34 est confronté à de nouveaux enjeux, présentés lors du bilan annuel.

Plus de 60.000 personnes ont été prises en charge par les pompiers de l'Hérault en 2019
Plus de 60.000 personnes ont été prises en charge par les pompiers de l'Hérault en 2019 © Radio France - Elena Louazon

En 2019, les pompiers ont procédé à 76.027 interventions, dont 60.000 concernent du secours à la personne. Un tiers de ces interventions a lieu dans Montpellier même, un autre tiers dans tout le reste du département. 

Chaque jour, les pompiers sortent en moyenne 208 fois, avec des pics l'été, où le nombre d'interventions peut monter jusqu'à 300. Entre les noyades, les incendies, l'augmentation de la population due aux vacanciers et les activités quotidiennes, le SDIS 34 a connu une saison estivale 2019 particulièrement chargée. Les pompiers sont intervenus en moyenne toutes les 6 minutes 50.

Des citoyens-acteurs

Avec le changement climatique, les épisodes météorologiques se sont intensifiés. Plus importants, plus longs, ils demandent du travail supplémentaire au SDIS qui doit s'adapter. Dans le futur, et face à la crainte d'une généralisation de ces épisodes, les pompiers comptent sur la mobilisation des habitants.

"On ne pourra pas s'occuper de tout en permanence, insiste Éric Florès, le patron des pompiers de l'Hérault. Si on a une simultanéité d’événements, on va se focaliser sur l'impact immédiat pour la vie, et donc, il faudra qu'à un moment, la population se prenne en charge sur des missions que, peut-être, on réalise maintenant".

Les pompiers misent sur la pédagogie. "On a des événements qui nous arrivent maintenant qu'on n'avait pas prévu, poursuit le contrôleur-général. On a eu des tornades sur le territoire. On a une évolution des épisodes méditerranéens, et donc il va falloir qu'on apprenne à la population à mieux se gérer lorsqu'elle est en vigilance orange.

En cas d'inondation, savoir comment réagir, ne pas prendre sa voiture à certains endroits, de savoir si son habitation est soumise à un risque d'inondation ou de feu de forêt, pour éviter qu'on nous appelle pour des interventions qui ne sont pas urgentes".

1.200 hectares de forêt brûlés

Les pompiers ont par ailleurs enregistré une hausse des feux de forêt -137 en 2019- après une année 2018 particulièrement calme. Des chiffres dans la moyenne, qui cachent un nombre important d'hectares partis en fumée. 1200 hectares ont brûlé contre 80 l'an passé. Les températures record et la sécheresse expliquent cette augmentation, mais aussi l'inattention. 

Les pompiers s'inquiètent de la hausse des incendies provoqués par les professionnels du bâtiment et du secteur agricole, qui ne s'arrêtent pas de travailler avec leurs appareils électriques en période d'alerte orange. Cela concerne un quart des départs de feu, en hausse. Au total, la moitié des incendies de forêt sont le produit d'actes de malveillance

Ces interventions ne représentent qu'une toute petite partie des 5.000 sorties enregistrées pour des incendies, mais il s'agit d'opérations qui demandent un investissement particulièrement important en temps et en hommes. 

De nouvelles infrastructures

Pour répondre à la hausse constante de la population dans le département (+12.500 habitants en plus par an), les pompiers de l'Hérault vont ouvrir de nouvelles casernes. L'activité de celle de Palavas, ouverte juste l'été, va être étendue à l'année. Une nouvelle caserne va être construite à Montpellier, et celle de Béziers va être déménagée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu