Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus de 200 motards manifestent à Bayonne contre le contrôle technique

-
Par , France Bleu Pays Basque

Environ 250 motards en colère ont manifesté dans les Landes puis à Bayonne au Pays Basque ce samedi contre le contrôle technique obligatoire dès 2022, imposé par une directive européenne. Ils sont allés symboliquement remettre un courrier à une enseigne de contrôle technique aux Allées Marines.

Les motards en colère ont fait une halte devant l'enseigne de contrôle technique Dekra à Bayonne.
Les motards en colère ont fait une halte devant l'enseigne de contrôle technique Dekra à Bayonne. © Radio France - Mélanie Juvé

Ils ont fait du bruit pour montrer leur refus d'imposer un contrôle technique aux motos. Environ 250 motards sont partis ce samedi matin de Mont-de-Marsan dans les Landes pour rejoindre Bayonne en milieu d'après-midi. Ils ne veulent pas de l'arrivée d'un contrôle technique obligatoire, prévu par une directive européenne dès le 1er janvier 2022, pour les scooters et motos.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'argument de la sécurité routière ne tient pas pour ces motards

Arrivés à l'enseigne de contrôle technique Dekra, aux Allées Marines à Bayonne (fermée ce samedi après-midi), les motards ont déposé symboliquement un courrier dans la boîte aux lettres pour notifier leur refus de cette nouvelle directive européenne.

Les manifestants mettent en avant le rapport MAIDS (Motorcycle Accident In Depth Study) publié en 2005. "Il indique que dans 0,3% des cas d'accidents mortels des deux-roues motorisés, on peut soupçonner une défaillance technique de la machine, ce qui est ridiculement bas" argumenteChristophe Boulais, secrétaire de la Fédération française des motards en colère (FFMC) dans le 64.

Le contrôle ne s'impose pas en matière de sécurité routière — Christophe Boulais

"Un enjeu financier énorme"

"Un motard à l'habitude d'entretenir sa machine, de la vérifier avant de prendre la route, continueChristophe Boulais. Il ne lui viendrait pas à l'idée de se mettre inutilement en danger. Il y a des concessionnaires efficaces, on pourrait leur demander de vérifier les machines, c'est ce qu'ils font d'ailleurs lors de l'entretien, donc rien ne s'oppose à ce qu'on puisse continuer comme ce qui se fait maintenant". Pour lui, c'est plutôt un "enjeu financier énorme, avec le nombre de machines présentes en France et en Europe".

Les motards pointent aussi le fait que certains possèdent plusieurs machines, en plus d'une voiture par exemple, et que le coût d'un nouveau contrôle technique serait "un budget énorme" pour les usagers. 

Claire est motarde depuis 40 ans et dit faire entretenir sa moto chez le concessionnaire tous les 5.000 km, soit entre deux et trois fois par an. Pour elle ce nouveau contrôle technique est "une décision qui se prend une fois de plus sans concertation des usagers, ça ressemble vraiment à ce qu'on appelle la pompe à fric !"

Le cortège de motards a ensuite continué vers la place des Basques, avant de se dissoudre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess