Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 200 personnes mobilisées pour défendre la gare d'Argenton-sur-creuse

samedi 5 mai 2018 à 16:55 Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry et France Bleu Creuse

A l'appel du comité de défense de la gare, plus de 200 personnes, élus, riverains, usagers, ont manifesté ce samedi 5 mai devant la gare d'Argenton pour défendre le service public

Une pétition circule pour l'arrêt de davantage de trains en gare d'Argenton. Elle a réuni plus de 6.000 signatures
Une pétition circule pour l'arrêt de davantage de trains en gare d'Argenton. Elle a réuni plus de 6.000 signatures © Radio France - Gaëlle Fontenit

Argenton-sur-Creuse, France

Ils ont répondu nombreux à l'appel du comité de défense de la gare d'Argenton. Munis de valises, de pancartes, de banderoles, les manifestants entendent défendre le service public et réclame le rétablissement de trains permettant de faire l'aller-retour vers Paris dans la journée. 

"C'est très handicapant, nous avons beaucoup de professionnels, d'entreprise, qui vont à Paris pour raisons professionnelles, une journée dans la semaine par exemple. C'était encore possible en juin 2017. Mais désormais, avec la suppression de trains, on ne peut plus faire l'aller/retour dans la journée" s'agace le maire d'Argenton-sur-Creuse, Vincent Millan. 

Des cahiers de doléances

Le comité de défense a lancé une pétition qui a déjà réuni plus de 6.000 signatures. Mais pour peser davantage, il a mis à dispositions des usagers des cahiers de doléances, demandant à chacun de témoigner de son attachement au maintien de trains s'arrêtant en gare d'Argenton. 

" Il y a 20 trains par jour sur cette ligne, mais de moins en moins s'arrêtent... se désole Martine Irzenski, présidente du comité de défense de la gare d'Argenton. C'est très important de sauver cette gare : il y a beaucoup d'enjeu pour l'économie de la région, pour le tourisme, pour la vie économique. Je connais des personnes obligées de dormir à l'hôtel pour rentrer à Argenton le lendemain..."

Beaucoup témoignent ainsi de leur inquiétude quant à l'avenir de la ruralité : "c'est des classes en moins dans des écoles, des bureaux de Poste qui ferment, des services publics aux horaires restreints et maintenant des trains en moins... Il faut toujours qu'on ait des possibilités de se déplacer sur le territoire, à la campagne comme en ville. On doit avoir les mêmes avantages, il y a assez d'inconvénients comme cela !" s'énerve une manifestante. 

Le comité a été contacté par la SNCF qui propose une rencontre le 15 juin.