Société

Plus de 200 personnes ont visité la mosquée de Vimoutiers

Par Louise Delépine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 11 janvier 2016 à 8:00

De nombreux visiteurs se sont réunis autour d'un couscous.
De nombreux visiteurs se sont réunis autour d'un couscous. © Radio France - Louise Delépine

L'association multiculturelle et cultuelle de Vimoutiers a ouvert ses portes dimanche. Les habitants de la commune et des alentours étaient invités à venir découvrir les lieux et à poser toutes leurs questions sur l'Islam, autour d'un couscous ou d'un thé à la menthe.

L'association multiculturelle et cultuelle de Vimoutiers a répondu à l'appel du Conseil Français du Culte Musulman et a ouvert ses installation au public dimanche. Les habitants de Vimoutiers et des alentours étaient invités à venir visiter les locaux et à partager un couscous et un thé à la menthe. L'objectif pour Hakim Miftah, le président de l'association multiculturelle et cultuelle de Vimoutiers, était de répondre aux questions que chacun se pose à propos de l'islam. "Avec les attentats, je peux comprendre certaines interrogations, mais il faut du dialogue, c'est comme ça qu'on avancera tous ensemble"

Tisser le dialogue

Les visiteurs ont pu assister à la prière avant de passer à table. Et autour du couscous préparé pour l'occasion, les attentats de janvier et de novembre dernier à Paris étaient dans de nombreuses conversations. "Les événements ont fait souffrir tout le monde, les musulmans, les catholiques, les juifs.. Il faut être ensemble. Je pense que le dieu que nous pratiquons, que nous aimons, c'est le même dieu, c'est le dieu d'amour" explique Annette, une habitante de Vimoutiers venue en voisine. Plus de 200 personnes ont franchi les portes de l'association, un vrai succès pour Hakim Miftah, le président de l'association : "Je suis très content, on a des gens qui sont venus du Calvados, d'Alençon, de Falaise. Ce qu'on veut, c'est qu'il n'y ait pas d'amalgames, mais il faut le démontrer, et ça passe par le fait de mieux se connaître".  

Continuer à vivre ensemble

Des citations étaient affichées sur les fenêtres de la salle de prière. - Radio France
Des citations étaient affichées sur les fenêtres de la salle de prière. © Radio France - Louise Delépine

La date de cette initiative n'a pas échappé aux visiteurs. Un an après les manifestations historiques du 11 janvier dernier, cette journée était aussi l'occasion de perpétuer le vivre ensemble. Nathalie Goulet, la sénatrice de l'Orne, avait aussi fait le déplacement : "La France est multiculturelle. Il ne faut pas que 8000 personnes radicalisées jettent l'anathème sur 5 ou 6 millions de musulmans qui ont toute leur place dans la République française".

Partager sur :