Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Plus de 200 personnes réunies à Poitiers pour la marche contre les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Poitou

Plus de 200 personnes ont participé à la marche contre les violences faites au femmes ce samedi après-midi à Poitiers.

Les manifestants sont partis du parc Blossac pour rejoindre le centre-ville.
Les manifestants sont partis du parc Blossac pour rejoindre le centre-ville. © Radio France - Théophile Vareille

Poitiers, France

Plus de 200 personnes ont pris part à la marche contre les violences faites aux femmes, organisée ce samedi après-midi à Poitiers. Sous un ciel ensoleillé la marche est partie du parc Blossac pour rejoindre le centre-ville, aux chants "Non c'est non" ou "137 c'est trop, pas une de plus" - allusion aux 137 femmes tués jusqu'à aujourd'hui en 2019 par leur conjoint ou ex-conjoint en France.

Présidente de l'Union européenne féminine, Michèle Battut est une organisatrice de la marche : "l'objectif aujourd'hui est de mobiliser, de se montrer solidaires avec les femmes victimes de violences, mais surtout de mettre la pression sur le gouvernement avant qu'il dévoile lundi les mesures élaborées lors du 'Grenelle contre les violences conjugales'. "

Toutes les générations étaient représentées à la marche : lycéens et retraités étaient notamment au rendez-vous. - Radio France
Toutes les générations étaient représentées à la marche : lycéens et retraités étaient notamment au rendez-vous. © Radio France - Théophile Vareille

La marche , en grande majorité composé de femmes, a fait la part belle aux plus jeunes, comme Bertille et Alice, deux lycéennes qui ont marché en tête de cortège avec les pancartes qu'elle avaient amenées. "C'est important d'être là en tant que femmes, parce que ce qu'ils se passent aujourd'hui est inacceptables et on ne veut pas vivre comme ça demain", explique Bertille.

Jeune retraitée, Sylviane partage ce sentiment d'indignation, "je suis choquée par la situation des femmes aujourd'hui, par ces 137 féminicides", elle se dit aussi déçue de l'affluence de l'après-midi : "il devrait y avoir plus de monde, et surtout plus d'hommes, eux aussi sont concernés."

Michèle Battut, présidente pour le Poitou de l'Union européenne féminine, en train de s'exprimer : à sa droite le maire de Poitiers Alain Claeys, à sa gauche le député LREM de la Vienne Sacha Houlié. - Radio France
Michèle Battut, présidente pour le Poitou de l'Union européenne féminine, en train de s'exprimer : à sa droite le maire de Poitiers Alain Claeys, à sa gauche le député LREM de la Vienne Sacha Houlié. © Radio France - Théophile Vareille

Des personnalités politiques se sont aussi jointes à la marche, à l'image de l'édile de Poitiers Alain Claeys ou du député LREM de la Vienne Sacha Houlié. Tous deux se sont d'ailleurs adressés aux manifestants depuis le kiosque du parc Brossac avant le départ de la marche. "Il y a un engagement absolu de la majorité sur ces questions des violences faites aux femmes et il faut l'exprimer, ma présence aujourd'hui en témoigne", a affirmé Sacha Houlié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu