Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Plus de 280.000 voyageurs en 2018 à Lorraine Airport, une "très bonne année" pour son directeur Stéphane Lafay

jeudi 10 janvier 2019 à 8:40 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

C'est la meilleure année depuis 2012. A Lorraine Airport, l'aéroport de Metz-Nancy-Lorraine, le trafic global des voyageurs a augmenté de près de 14%, avec 280.411 passagers l'année dernière. Pour Stéphane Lafay, le directeur, "le travail engagé avec les opérateurs porte ses fruits".

Stéphane Lafay, directeur du Lorraine Airport (ex-aéroport Metz-Nancy-Lorraine)
Stéphane Lafay, directeur du Lorraine Airport (ex-aéroport Metz-Nancy-Lorraine) © Radio France - Clément Lhuillier

Goin, France

Une belle année 2018 pour le Lorraine Airport, l'aéroport de Metz Nancy Lorraine. Le trafic global a augmenté de près de 14%, avec  280.411 voyageurs l'année dernière. C'est le meilleur résultat depuis 2012, même si l'on est encore bien loin des niveaux des années 2000-2005, avec jusqu'à 355000 passagers par an, avant notamment l'arrivée de la gare Lorraine TGV. 

Objectif atteint et dépassé

En janvier dernier, le directeur général de Lorraine Airport, Stéphane Lafay, annonçait son objectif pour l'année : 250.000 voyageurs. Objectif atteint, et même dépassé, "c'est la bonne surprise", sourit Stéphane Lafay. Une surprise qui n'en est pas tout à fait une, puisque selon lui, c'est le travail engagé depuis son arrivée en 2017 qui a porté ses fruits : "La première priorité était de maintenir et de renforcer l'existant." C'est ce qui s'est passé pour "l'ensemble des opérateurs de la plateforme, en termes de volume d'activité, de nouvelles fréquences, de nouvelles lignes", explique-t-il.

20% de voyageurs en plus pour le trafic international

En effet, de nouveaux vols ont ouvert, notamment vers Marseille et Bastia. La ligne vers Nice, qui avait été suspendue pendant l'hiver 2017, a été remise en service, même si les fréquences ont été réduites pendant l'été. Le trafic international a bénéficié d'une hausse de 20% de voyageurs, grâce notamment à de nouvelles rotations vers Alger et Casablanca. Enfin, l'aéroport s'est offert un petit lifting, avec par exemple l'ouverture d'un duty-free au printemps dernier.

Plus de 4% d'annulations en 2018 : "nous faisons tout pour diminuer ce taux"

En revanche, il y a des progrès à faire en matière d'annulation : 4,3% de vols annulés en 2018  selon le site Flighright, spécialisé dans l'indemnisation des passagers, ce qui fait de l'aéroport lorrain le plus mauvais élève de France dans ce domaine. "Il y a plusieurs causes aux annulations, explique Stéphane Lafay. Celles émanant de la compagnie aérienne, celles émanant de mouvements sociaux, et celles émanant de conditions météo. Nous, nous constatons, et nous faisons tout pour diminuer ces taux d'annulation".

Pas de gros investissements prévus pour 2019

2019 est une année de consolidation, pour le directeur général, même s'il devrait y avoir des vols supplémentaires, notamment pendant la haute saison. "On va continuer" dans la direction de 2018, "avec une nouvelle politique tarifaire incitative pour motiver les compagnies aériennes à continuer d'augmenter leurs fréquences, ou à ouvrir de nouvelles lignes", détaille le directeur. 

Le low-cost, compliqué à financer

Pour l'instant, pas de nouvelle compagnie, notamment low-cost, à l'horizon : "Il faut pouvoir les financer, soupire Stéphane Lafay. Ces compagnies jouent la concurrence européenne, et l'attractivité de la France au niveau fiscal étant ce qu'elle est, il est plus compliqué de les attirer à un prix raisonnable". D'autant que Lorraine Airport subit la concurrence géographique de mastodontes comme l'aéroport de Luxembourg-Findel et de celui de Bâle-Mulhouse. 

300.000 voyageurs en 2020 ? "Rien n'est impossible"

L'objectif, fixé par la région en 2016, c'est d'atteindre les 300.000 voyageurs par an en 2020. "Rien n'est impossible, sourit Stéphane Lafay, cela dépend de la capacité des compagnies aériennes à augmenter leurs capacités, de façon générale et sur notre aéroport plus particulièrement - pour cela, il faut être plus convaincant que nos collègues" des autres aéroports.

Stéphane Lafay, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine