Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Plus de 4.000 arbres installés le long de la déviation de Montagnac

-
Par , France Bleu Hérault

Le Département de l'Hérault investit un million d'euro pour végétaliser les abords de la déviation de Montagnac. Plus de 4.000 arbres vont être installés sur les bords de la route et aux ronds-points.

Illustration. Plus d'un an après sont inauguration, la déviation de Montagnac par la RD.613 va être agrémentée de 4.000 arbres le long des routes et sur les ronds-points
Illustration. Plus d'un an après sont inauguration, la déviation de Montagnac par la RD.613 va être agrémentée de 4.000 arbres le long des routes et sur les ronds-points - Mairie de Montagnac

Montagnac, France

Quelque 4.000 arbres vont être plantés d'ici le mois de mars à Montagnac, le long de la déviation par la RD613. Des arbousiers, amandiers, arbres de Judée, chênes, micocouliers et tilleuls seront installés dans les prochaines semaines le long de la déviation de 2,9 kilomètres inaugurée en juillet 2018. 

Le projet doit permettre de compenser les arbres détruits pour la construction de la route, d'embellir des terres jusque là inoccupées, mais surtout de contribuer à la sécurité routière.

"On fait en sorte que la route s'insère dans le paysage, explique Philippe Vidal, vice-président chargé des routes au Conseil départemental de l'Hérault. Quand vous montez dans les hauteurs, on devine les routes parce qu'on voit des plantations. Ça permet de marquer les courbes et ça souligne aussi les axes de communication. On essaye de recréer un paysage."

Le Département de l'Hérault a investi un million d'euros uniquement pour l'installation de ces arbres. Un projet qui n'aurait peut-être pas pu voir le jour il y a plusieurs années, avant qu'un changement de mentalités ne s'opère. 

"Le deal, c'est que les projets qu'on nous présente participent à planter plus d'arbres que le nombre qu'on a enlevé", précise Philippe Vidal. Il fait partie du comité par lequel doivent passer toutes les demandes de plantation ou de déracinement des arbres dans le département. "Un dossier qui nous arrive sans plan de replantation, on ne l'examine même pas. On fait ce travail avec de l'argent public, celui des gens, ça peut donner des idées. Ça veut dire que demain, quelqu'un peut se dire "pourquoi pas moi ?" et planter un olivier dans son jardin."

L'est de la déviation, aujourd'hui délaissé, va lui être réhabilité en aire de stationnement et de covoiturage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu